LaboFnac

Test Labo des RYGHT Duo True Wireless : du sans-fil plus accessible, avec des concessions

RYGHT Duo True Wireless

La cible des Ryght Duo True Wireless se situe probablement entre les utilisateurs sportifs, et ceux qui désireraient acquérir une solution intégralement sans-fil, sans y mettre le prix de certains dispositifs premium. Ce qui a forcément une contrepartie dans les performances finales : une isolation aux abonnés absents, une perturbation faiblarde qui pourrait indisposer la foule matinale des transports. On a également quelques réserves à émettre concernant le confort de port, les tailles d'embouts devant être choisies particulièrement soigneusement pour un maintien correct ; ou encore quelques déconnexions intempestives. La qualité sonore reste toutefois très convenable, mettant surtout l'accent sur les graves, ce qui reste assez cohérent avec leur positionnement sportif, alors que pouvoir entendre les sons environnants n'est pas non plus une mauvaise chose lors d'une session de course en extérieur. L'autonomie n'est en revanche pas le point le plus fort des Ryght Duo, si on les compare à leurs concurrents. Mais dans les faits, le contrat du True Wireless un peu plus accessible est bien rempli.

Note technique du Labo

  • - Un son pas si mauvais
  • - Excellente sensibilité
  • - Simple et sobre
  • - Vraiment True Wireless
  • - La perturbation pas au top
  • - L'isolation bien faiblarde
  • - Une latence perceptible
  • - Impression de glissement à l'oreille
  • - Parfois des déconnexions

A partir de 89€99 sur Fnac.com Acheter

Pas forcément classé parmi les fabricants les plus connus, Ryght est une start-up française spécialisée dans l'audio. De l'enceinte de poche d'entrée de gamme aux écouteurs pas forcément très onéreux, Ryght s'est aussi brièvement penché sur des équipements annexes comme un brassard pour accrocher son smartphone ou encore des pochettes de transport. Mais aujourd'hui, ce sont les Ryght Duo True Wireless qui sont passés sur le banc de test du Labo. Vraie proposition propre à séduire ou simple tentative opportuniste dans un secteur qui a le vent en poupe ? Réponse dans les lignes qui suivent.

L’ergonomie et le design

Dans la famille grandissante des écouteurs True Wireless, on peut désormais appeler les Ryght Duo True Wireless. Une tentative de la start-up affiliée au label La French Tech de percer dans un segment qui croît de plus en plus, avec de sérieux concurrents qui ont d’ores et déjà établi des références plutôt sympathiques. On pense notamment aux AirPods d’Apple, ou encore aux plus récemment testés dans nos colonnes : les Jaybird Run.

Ryght Duo True Wireless

Les Ryght Duo sont livrés avec une petite boîte de charge et son câble micro-USB, ainsi que deux paires d’embouts supplémentaires pour remplacer en cas de perte, ou pour s’adapter à d’autres types d’oreilles. Le format de la boîte de charge lui permet de se glisser dans la poche d’un jean ou d’un manteau sans aucun souci, ce qui est plutôt pratique.

Le port de charge se trouve, comme souvent avec ce type d’objet, sur le derrière du boîtier. Un témoin lumineux permet de situer plus ou moins précisément le niveau de charge de l’appareil. Le sens d’introduction des deux écouteurs dans la boîte est évidemment renseigné, permettant d’éviter les problèmes de charge en cas de mauvais positionnement. Rien qui ne semble véritablement sortir de l’ordinaire par rapport aux récents produits du genre.

Ryght Duo True Wireless 2

Plus abordables que les produits de la majorité de leurs concurrents, les Ryght Duo offrent donc la possibilité d’écouter de la musique dans une configuration sans-fil en Bluetooth. Les deux écouteurs, que l’on a pu tester dans leur version noire, sont parfaitement identiques, à l’exception de la lettre indiquant le sens de port, naturellement. Le produit est du reste particulièrement sobre et sans fioritures. L’emblème de la marque griffé sur la face extérieure de chaque écouteur constitue la seule véritable fantaisie avec les Ryght Duo.

Ryght Duo True Wireless 3

Une face d’ailleurs recouverte d’un revêtement noir brossé, rehaussé par un fin contour argenté. Une combinaison tout à fait classique qui ne dénote pas du tout et reste agréable à l’œil. Le volume des écouteurs ne s’avère pas non plus disproportionné, ils resteront simplement bien visibles par les personnes environnantes.

En ce qui concerne le port, il convient simplement d’insérer l’intra dans le pavillon de l’oreille, il n’y a pas de maintien supplémentaire (ailettes) avec les Ryght Duo, contrairement d’autres modèles dédiés aux sportifs. De ce fait, la tenue dans l’oreille donne une impression assez flottante, ce qui occasionne un inconfort tout relatif. On n’a toutefois déploré aucune chute ni glissement d’un des écouteurs en dehors du pavillon de l’oreille durant nos diverses pérégrinations. Veillez bien en tout cas à choisir la taille d’embouts adéquate pour un maintien correct.

Ryght Duo True Wireless 4

La face extérieure de chacun des dispositifs est en outre cliquable, permettant de mettre une piste en pause, de la reprendre, en plus de servir à décrocher le téléphone. Et durant un appel, les Ryght Duo se sont montrés convenables, mais sans plus : une simple voiture qui passait dans la rue a suffi à rendre les propos de notre interlocuteur inaudibles, ne parlons pas des nôtres. Ce qui rend l’objet assez inadapté à une conversation dans le bruit. Peu surprenant s’agissant d’écouteurs sans-fil.

De la même manière, on a noté quelques pertes de signal lors de l’écoute de musique, aussi bien avec le téléphone dans une poche, que dans une main, avec le bras le long du corps. La latence fait également partie intégrante du dispositif (avec 180 ms, comme relevé en Labo) : quand on change une musique, que l’on modifie le volume d’écoute, il y a toujours un petit flottement avant que l’instruction ne soit vraiment prise en compte.

Ryght Duo True Wireless

Il ne faudra pas non plus attendre une excellente performance de perturbation acoustique de la part des Ryght Duo True Wireless. Les mesures effectuées par le Labo nous montrent qu’à leur plus haut niveau, soit 6,3 kHz, le niveau à proximité est de 45,5 dB, pour un niveau d’écoute à 83,7 dB, ce qui illustre plus généralement le fait qu’il faudra faire attention au volume d’écoute de vos pistes audio, afin de ne pas trop indisposer vos voisins dans les transports en commun.

Perturbation

La qualité audio

Évidemment, quand on fait du True Wireless, il est compliqué d’obtenir un résultat qui tutoie les très bons écouteurs ou casques. La bande passante en Bluetooth des Ryght Duo démontre une préaccentuation des graves, jusqu’à 125 Hz, avant que la courbe ne s’écrase un petit peu avant de remonter dans les médiums à 400 Hz, restant relativement stable jusqu’à 800 Hz. Les aigus sont tout logiquement plus fragiles, même s’ils font de la résistance jusqu’à 4 kHz, avant d’entamer une chute plutôt progressive, mais très nette dans les suraigus, surtout à partir de 12,5 kHz. On relève également un peu de distorsion, surtout à 80 et 200 Hz.

Réponse en fréquence

L'isolation (passive)

Fournissant simplement une réduction de bruit passive, les Ryght Duo ne s’en sortent pas non plus de la meilleure des manières en ce qui concerne l’isolation sonore. Elle est simplement inexistante dans les graves et cela est pire quand on se place dans les médiums. Les aigus viennent conforter le constat : on ne notera aucune véritable situation où les intras dispenseront une protection convenable contre les bruits environnants. Les pistes audio seront donc constamment parasitées par les sons extérieurs, quelles qu’en soient leurs provenances.

Isolation

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
231

Autonomie

Enfin, l’autonomie ne permet pas davantage aux Ryght Duo de tirer leur épingle du jeu, car avec 2h10 de charge, on tirera simplement 2h40 d’utilisation en Bluetooth, ce qui représente peu ou prou les 2h30 promises sur la boîte par le fabricant. Car s’il est effectivement inscrit « 8 heures d’autonomie » sur le packaging, il celles-ci comprennent des charges via le boîtier qui accompagne les écouteurs.

Conclusion

La cible des Ryght Duo True Wireless se situe probablement entre les utilisateurs sportifs, et ceux qui désireraient acquérir une solution intégralement sans-fil, sans y mettre le prix de certains dispositifs premium. Ce qui a forcément une contrepartie dans les performances finales : une isolation aux abonnés absents, une perturbation faiblarde qui pourrait indisposer la foule matinale des transports. On a également quelques réserves à émettre concernant le confort de port, les tailles d'embouts devant être choisies particulièrement soigneusement pour un maintien correct ; ou encore quelques déconnexions intempestives. La qualité sonore reste toutefois très convenable, mettant surtout l'accent sur les graves, ce qui reste assez cohérent avec leur positionnement sportif, alors que pouvoir entendre les sons environnants n'est pas non plus une mauvaise chose lors d'une session de course en extérieur. L'autonomie n'est en revanche pas le point le plus fort des Ryght Duo, si on les compare à leurs concurrents. Mais dans les faits, le contrat du True Wireless un peu plus accessible est bien rempli.

Note technique du Labo

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
231

Confort

 
9

A partir de 89€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.