LaboFnac

Test Labo des B&O Play E8 : true wireless, vraie performance ?

B&O Play E8

Les B&O Beoplay E8 ne révolutionnent pas le marché des écouteurs True Wireless, mais font franchement bien leur job. On apprécie particulièrement le design et l'ergonomie des écouteurs - bien qu'encore améliorable - qui permettent notamment de naviguer du bout des doigts entre les modes d'écoute, les pistes musicales, ou d'effectuer le réglage du volume sans se servir du téléphone. Malgré tout, ce sont des gestes pour lesquels il faudra un certain temps avant qu'ils soient maîtrisés. L'application est également efficace, car plutôt simple, et l'égaliseur offre des ajustements musicaux bienvenus. La qualité audio est au rendez-vous malgré des aigus un peu trop en retrait, mais il est difficile d'attendre une maîtrise complète de la bande de fréquence avec des intra-auriculaires. Les mesures de sensibilité, perturbation et distorsion sont très bonnes, tandis que l'isolation est suffisante, bien que perfectible. La boîte de transport des écouteurs est petite, légère, et bien pensée. Minimalisme se marie sur ce produit avec efficacité. Il ne leur manque plus que de pouvoir se passer d'un smartphone en toutes circonstances.

Note technique du Labo

  • - Un design simple, efficace, et une ergonomie bien pensée
  • - De bonnes mesures de perturbation et sensibilité
  • - Une distorsion maîtrisée
  • - Confort d'utilisation
  • - Un Transparent Mode à améliorer
  • - Des aigus en retrait
  • - Voix métalliques lors des appels

A partir de 179€00 sur Fnac.com Acheter

B&O ne pouvait rester sans agir en voyant la concurrence se positionner sur le segment des écouteurs true wireless. Voilà donc la raison de vivre des Beoplay E8, qui se doivent de faire aussi bien que des modèles comme les Sony WF-1000X, Jabra Elite Sport ou Jaybird Run.

L’ergonomie et le design

Commençons par nous rafraîchir la mémoire. Les B&O Beoplay E8 ont été officialisés à l’occasion de l’IFA 2017, salon également marqué par la sortie d’un produit similaire chez Sony. Les écouteurs sans fil de B&O possèdent des caractéristiques techniques intéressantes, qui laissent espérer une très bonne qualité d’écoute.

B&O Play E8

Ils embarquent notamment un driver dynamique de 5,7 mm, un petit transducteur électromagnétique, la technologie NFMI (Near Field Magnetic Induction) et une puce Bluetooth 4.2 équipée du système Digital Sound Processing (DSP) afin de régler le rendu audio de manière dynamique. Le constructeur promet une réponse en fréquence de 20 à 20 000 Hz, mais ne se contente pas de soigner la partie musicale puisque le produit intègre aussi un microphone permettant, entre autres, de passer des appels.

B&O Play E8

Chaque écouteur mesure 23 x 20 x 25 mm, et le poids varie de 6 grammes pour le gauche à 7 grammes pour le droit. Cela se justifie par le fait que l’écouteur droit est l’écouteur maître, et inclut une batterie un peu plus grande, de 85 mAh au lieu de 60 mAh sur l’oreillette gauche. De manière visible pour l’utilisateur, une microLED prend en tout cas place à l’intérieur de l’écouteur droit, et atteste de son état de marche.

B&O Play E8

Portés, ces écouteurs sont assez agréables dans les oreilles, et l’écoute prolongée n’est pas un souci. L’ergonomie rappelle un peu celle des Urbanista Tokyo, mais avec des courbes plus adoucies, et surtout un mode de fonctionnement autrement plus pratique, et sur lequel nous reviendrons ensuite. Les écouteurs sont proposés en noir ou sable, et se composent d’un assemblage de polymère, de silicone et d’une bague en aluminium décorative, mais qui délimite aussi la surface tactile.

B&O Play E8

Les E8 sont fournis avec une petite boîte de transport en plastique, recouverte de cuir noir, qui mesure 73 x 47 x 33 mm et pèse 45 grammes. Une petite dragonne élastique est prévue pour la glisser autour d’un poignet, et notez d’ailleurs que celle-ci peut aussi être glissée autour de la boîte afin de garantir un peu plus qu’elle soit bien fermée. Le boîtier permet de déposer les écouteurs, et ceux-ci sont aimantés. Ils entament alors directement leur phase de rechargement puisque la boîte embarque une batterie de 365 mAh, ce qui offre donc deux charges supplémentaires.

Comme pour la plupart des écouteurs wireless, ceux de B&O sont livrés avec plusieurs embouts. Il y en a ici quatre paires différentes, de la taille XS à la taille L.

Confort

 
13

Concernant la perturbation, c’est-à-dire le bruit émis vers l’extérieur par les E8, elle se montre imparfaite, mais tout de même très bonne. Dans ce domaine, les WF-1000X de Sony ont excellé, avec un niveau de 40 dB mesuré pour un bruit de référence de 89,9 dB. Les E8 offrent quant à eux 44,7 dB pour un bruit de référence de 90,3 dB.

Perturbation

App et fonctionnalités

Ce qui fait la force des E8, ce sont les fonctionnalités et les device controls, sur lesquels nous allons nous attarder un peu.

L’oreillette gauche permet d’activer le mode Transparence par un appui bref. Ce mode coupe la musique pour laisser place à un son ambiant amplifié par les écouteurs eux-mêmes. Un son ambiant qui est assez métallique et peu agréable au quotidien, mais ce mode peut s’avérer pratique si vous comptez par exemple répondre brièvement à quelqu’un. Une fois ce mode enclenché, il est possible d’opter pour plusieurs profils pré-réglés par B&O, mais depuis l’application. Le mode Ambient est celui de base, le mode Social joue la musique à bas volume, permettant encore de bien distinguer les voix alentours, tandis que le mode Commuting laisse plus de place à la musique et moins à la voix, qui devient difficile distinguable. On aurait tout de même apprécié que ces divers modes soient accessibles depuis les écouteurs.

Application Beoplay

Le mode Transparence

L’oreillette gauche permet aussi d’aller à la piste précédente par un double appui bref. Un appui long (maintien) permet de baisser le volume. Un appui long de 5 secondes lance l’appairage Bluetooth. En cas d’appel, un même appui de 5 secondes le rejette, tandis qu’un double appui bref met fin à la communication.

L’oreillette droite permet globalement de faire l’inverse, vous l’aurez compris. L’appui bref permet de mettre en pause la piste musicale, le double appui lance la piste suivante, et l’appui long augmente le volume sonore. La subtilité vient du fait que les options d’appels sont les mêmes qu’avec l’écouteur gauche, c’est-à-dire rejeter ou mettre fin à la communication. Notez enfin qu’un triple appui bref lance SiRi sur iOS.

Application Beoplay

L’égaliseur et les presets

En plus d’être assez séduisante, l’application de B&O offre un égaliseur simplifié qui propose d’abord de régler le son comme bon nous semble, en déplaçant un curseur vers des zones Warm, Excited, Relaxed et Bright. Plus on déplace le curseur vers l’extérieur, et plus l’effet s’intensifie. Ici aussi, la marque propose des pré-réglages : Commute, Clear, Workout et Podcast.

La qualité audio

Plusieurs choses sont à remarquer concernant la qualité audio des Beoplay E8. D’abord, la promesse d’une bande de fréquences bien tenue est… bien tenue. Le constructeur a misé sur des basses présentes, avec un pic de préaccentuation à 80, 100 et 125 Hz. Voilà qui offre un rendu assez chaud, sans pour autant masquer des médiums qui se montrent plutôt équilibrés.

C’est un peu plus compliqué avec les aigus, qui se mettent petit à petit en retrait dès 1,6 kHz. Dès 4 kHz, on est déjà à plus ou moins -4 dB, et cela se fait un peu ressentir à l’oreille. Pour rendre un peu de punch aux aigus, il faudra peut-être jouer légèrement avec l’égaliseur de l’application au niveau des zones Excited et Bright. C’est en tout cas ce qui nous a permis d’apprécier un peu plus le rendu musical.

En parlant de qualité audio, nous avons remarqué quelques micro-coupures de l’écouteur droit, mais de façon bien moins gênante que sur le modèle de Sony. Lors des appels, nos correspondants ne nous ont pas fait remarquer un quelconque souci, mais nous avons pu constater une restitution assez métallique des voix. Notez d’ailleurs que la latence est d’environ 170 ms, ce qui est assez élevé.

Réponse en fréquence

Les Beoplay E8 se sont montrés plutôt doués sur la partie acoustique de nos tests, avec des mesures de distorsion particulièrement plaisantes à 80 et 100 Hz, malgré une petite défaillance à 200 Hz à haut volume. Rien de dommageable toutefois.

Enfin, nous avons mesuré une sensibilité de 97 mV sur ces écouteurs, ce qui est excellent.

L'isolation (passive)

Les E8 ne sont pas des références en matière d’isolation passive, avec des mesures moyennes dans les médiums et les aigus, et une isolation assez médiocre des graves. Dans les faits, et avec les embouts adaptés à votre conduit auditif, il sera bien difficile de distinguer les sons extérieurs, même à volume moyen, une fois les écouteurs en place. Il faudra alors recourir aux modes d’écoute décrits ci-dessus pour bénéficier vraiment du son ambiant.

Isolation

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
355

Autonomie

Annoncés à 4 heures d’autonomie, les Beoplay E8 ont tenu 4 heures et 15 minutes sur notre protocole interne. Le temps de charge complet est quant à lui mesuré à 2 heures et 38 minutes.

Conclusion

Les B&O Beoplay E8 ne révolutionnent pas le marché des écouteurs True Wireless, mais font franchement bien leur job. On apprécie particulièrement le design et l'ergonomie des écouteurs - bien qu'encore améliorable - qui permettent notamment de naviguer du bout des doigts entre les modes d'écoute, les pistes musicales, ou d'effectuer le réglage du volume sans se servir du téléphone. Malgré tout, ce sont des gestes pour lesquels il faudra un certain temps avant qu'ils soient maîtrisés. L'application est également efficace, car plutôt simple, et l'égaliseur offre des ajustements musicaux bienvenus. La qualité audio est au rendez-vous malgré des aigus un peu trop en retrait, mais il est difficile d'attendre une maîtrise complète de la bande de fréquence avec des intra-auriculaires. Les mesures de sensibilité, perturbation et distorsion sont très bonnes, tandis que l'isolation est suffisante, bien que perfectible. La boîte de transport des écouteurs est petite, légère, et bien pensée. Minimalisme se marie sur ce produit avec efficacité. Il ne leur manque plus que de pouvoir se passer d'un smartphone en toutes circonstances.

Note technique du Labo

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
355

Confort

 
13

A partir de 179€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.