LaboFnac

Test Labo des Huawei FreeBuds 4i : la bonne formule pour un rapport qualité-prix efficace

test Huawei FreeBuds 4i

Facturés moins de 100 euros, les FreeBuds 4i offrent une expérience convaincante. Ils sont certes un peu moins performants que des FreeBuds Pro, et ne permettent pas d’atteindre leur niveau de réduction de bruit active, et se contentent de niveaux de personnalisation basiques. Mais ils produisent un son agréable, sont confortables à porter et permettent de profiter d’un peu de calme dans des environnements bruyants. Un bon rapport qualité-prix donc, d’autant que leur autonomie confortable permet de les utiliser une journée sans craindre la panne sèche.

Note technique du Labo

  • - Autonomie longue durée
  • - Réduction de bruit correcte
  • - Commandes tactiles limitées
  • - Médiums en léger retrait

A partir de 99€99 sur Fnac.com Acheter

Les derniers écouteurs true wireless de Huawei, les FreeBuds 4i, font cette semaine leurs débuts. Placés sous la barre des 100 euros, ils promettent à la fois une qualité audio travaillée et un système de réduction de bruit active performant. Nous les avons soumis à l’épreuve de notre Labo pour le vérifier.

Le produit utilisé lors de ce test, réalisé en avant-première, nous a été prêté par le fabricant. Nous le mettrons à jour ultérieurement avec les données récoltées lors d’un test réalisé à partir d’un appareil issu du stock de la Fnac.

De moins en moins actif sur le marché du smartphone, Huawei multiplie les efforts sur celui de l’audio. La marque chinoise s’est distinguée l’an dernier en lançant son premier casque à arceau, le FreeBuds Studio, mais aussi de très bons écouteurs true wireless à réduction de bruit active, les FreeBuds Pro. Des produits complétant une gamme 100 % sans fil déjà fournie, puisqu’elle compte une série FreeBuds 3, dont les 3i constituent l’option la plus abordable. C’est cette paire d’oreillettes que Huawei renouvelle aujourd’hui, avec des FreeBuds 4i que nous avons testés. À noter que pour l’heure, les FreeBuds 4 dont les “i” sont logiquement la déclinaison, manquent encore à l’appel.

Huawei FreeBuds 4i

© Huawei

L’ergonomie et le design

Les FreeBuds 4i bénéficient d’une légère refonte design, si on les compare à leurs aînés. C’est essentiellement leur boîtier qui en bénéficie, puisqu’il passe d’un format très étiré à un aspect “galet” réussi. Cet étui, doté d’un port de charge USB-C, intègre une LED à l’avant, permettant d’en connaître le statut de charge ou le passage en mode appairage Bluetooth, un bouton sur le côté, et c’est à peu près tout. On constate que malgré ses rondeurs, son dos est plat, ce qui permet de le poser sur une table sans qu’il risque de basculer. Attention aux traces de doigts : le revêtement brillant choisi par Huawei est joli, mais se salit à la vitesse de l’éclair !

Huawei FreeBuds 4i

© LaboFnac

Les écouteurs eux-mêmes conservent leur format tiges, qui sont un peu moins arrondies. Il s’agit d’oreillettes intra-auriculaires, dont les embouts sont fournis en trois tailles au choix, et dont le port est confortable. Il faut dire qu’avec leurs 5,5 grammes sur la balance, elles sont particulièrement légères. Ajoutons que les écouteurs sont aimantés pour ne pas quitter trop facilement leur logement lorsque leur étui est ouvert ; ils le sont moins que les FreeBuds Pro, et sont donc plus faciles à saisir.

Huawei FreeBuds 4i

© LaboFnac

Il n’est pas indispensable de télécharger l’application mobile de Huawei pour connecter les écouteurs à un smartphone, en Bluetooth 5.2 d’ailleurs. Cela tombe bien, puisque l’app AI Life, dédiée au paramétrage des FreeBuds 4i, n’est toujours pas disponible sur iOS, bien que Huawei indique qu’elle est en cours de développement. Sur Android donc, on constate toujours que la dernière version en date de l’application est disponible sur l’App Gallery du fabricant, le Play Store se contentant d’une version antérieure (ne présentant pas les écouteurs dans sa liste d’appareils compatibles) lors de notre test. Une manière de forcer la main qui nous semble regrettable. Passé cette première impression, AI Life reste simple d’utilisation, et permet de paramétrer les contrôles tactiles des oreillettes. Dommage qu’aucun égaliseur n’y soit proposé.

Huawei FreeBuds 4i

© LaboFnac

Ces derniers sont réduits à leur plus simple expression : le double clic peut être personnalisé indépendamment sur chaque oreillette, mais le clic long est le même sur les deux. Si le double-appui pour la fonction play/pause/décrocher/raccrocher nous semble indispensable, il faudra donc choisir de manière avisée entre piste suivante, piste précédente ou activation de l’assistant vocal. Quant à l’appui long, il est affecté à l’activation de l’ANC, à son interruption ou au passage en mode Perception. Celui-ci, correspondant à l’écoute du bruit ambiant, ne nous a pas semblé, lors de nos essais, follement efficace, et ôter les écouteurs reste conseillé. Dommage d’ailleurs que la musique ne s’interrompe pas automatiquement lorsque vous les enlevez. Rappelons pour finir que les FreeBuds 4i ne sont pas spécialement conçus pour le sport : ils ne bénéficient pas de certification IP assurant leur résistance à l’humidité.

Huawei FreeBuds 4i

© LaboFnac

La qualité audio

Huawei promet avoir largement amélioré l’équipement interne de ses écouteurs, pourvus de haut-parleurs dynamiques de 10 mm. L’expérience est satisfaisante et, si on compare les FreeBuds 4i aux 3i de l’an dernier, elle est aussi en progression.

Elle s’améliore tout d’abord sur le terrain de la réponse en fréquence, qui a le mérite d’offrir une belle amplitude, avec des basses marquées, mais pas trop, avec sou sans ANC. Les médiums pourraient être un peu plus marqués, mais ils restent plutôt précis, et les aigus, se maintiennent au-delà de 12 kHz sans ANC, et même un peu plus avec. Dans l’ensemble et à l’écoute, les FreeBuds 4i délivrent un son agréable, à même de satisfaire un large public pour une écoute quotidienne. On note d’ailleurs que la distorsion est plus contenue qu’elle ne l’était chez les FreeBuds 3i, principalement à 80 Hz sur l’harmonique 3.

Réponse en fréquence

Les écouteurs sont compatibles avec le Bluetooth 5.2 et prennent en charge les formats standard AAC et SBC. Nous avons mesuré une sensibilité Bluetooth très correcte de 52 dB et noté une latence de 160 ms, loin des 300 ms des FreeBuds 3i. Ajoutons ici que Huawei évoque une réduction de la latence via un mode dédié… mais réservée aux utilisateurs d’un appareil sous Emotion UI 11 au minimum, c’est-à-dire aux clients de l’écosystème Huawei.

Les écouteurs de Huawei sont également conçus pour servir en tant qu’oreillettes pendant les appels téléphoniques. Si la qualité signalée par nos interlocuteurs était bonne, nous avons expérimenté occasionnellement quelques coupures de notre côté.

L'isolation

Les écouteurs de Huawei adoptent un format intra-auriculaire permettant d’assurer à la fois une bonne tenue dans les oreilles et une isolation phonique passive. Ils sont en outre dotés de deux microphones situés sur leur partie extérieure, afin de capter les bruits ambiants. Ce qui leur permet d’offrir un système d’annulation de bruit active (ANC). Celle-ci demande, comme nous le précisions plus haut, de passer par l’application AI Life de Huawei. Avec les FreeBuds 4i, c’est toutefois une version allégée de l’application à laquelle vous avez droit. Vous n’y trouverez pas les options offertes avec les FreeBuds Pro : impossible donc de paramétrer le type d’environnement dans lequel vous vous trouvez pour adapter le niveau de réduction de bruit. Il faut donc s’en remettre aux “choix” assurés par le couple écouteurs / app, qui est conçu pour moduler le niveau de réduction selon trois paliers prédéfinis. Pour des résultats satisfaisants ? Plutôt, d’après nos tests Labo. Il faut certes avouer que ce ne sont pas les plus efficaces du marché ni du catalogue de Huawei, mais ces écouteurs s’en sortent avec les honneurs. Ils s’avèrent capables d’étouffer une large part des sons aigus, et d’atténuer de manière satisfaisante les graves et médiums.

Isolation

Cette ANC somme toute convenable, et plus encore au regard du prix des écouteurs, est soutenue par une isolation passive performante, puisqu’elle joue très bien son rôle, notamment pour étouffer médiums et aigus. On rappelle que pour en profiter au mieux, il est indispensable d’opter pour une taille d’embouts adaptée. Vous avez le choix à ce titre entre trois formats : S, M ou L.

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
389

Réduction de bruit

Réduction graves Réduction mediums Réduction aigus
658

Les FreeBuds 4i se montrent par ailleurs globalement discrets. Pour un bruit de référence de 90 dB dans les oreillettes, 45 dB restent audibles à l’extérieur. Dans les environnements les plus calmes, mieux vaudra tout de même limiter le volume sonore d’écoute pour éviter de déranger votre entourage.

Perturbation

L'autonomie

Comme nous l’évoquions plus haut, les FreeBuds 4i se chargent par le biais d’un câble USB-C. Compte tenu de leur positionnement tarifaire, c’est sans surprise que l’on constate l’absence de charge sans-fil, réservée aux FreeBuds Pro. À l’intérieur du boîtier, Huawei a placé une batterie de 215 mAh, à laquelle il faut ajouter les 55 mAh de chaque oreillette. Au total, la marque évoque 10 heures d’écoute musicale sans ANC et 7h30 avec, et un total de 22h avec leur boîtier. Et nos tests en Laboratoire confirment les dires du fabricant. Nous avons en effet, en lançant du bruit continu à 90 dB dans les oreillettes, qu’elles étaient capables d’endurer 10h20 d’écoute en moyenne sans réduction de bruit. Les FreeBuds 4i ne déméritent pas lorsque leur ANC est à l’œuvre, puisque leur autonomie atteint tout de même 7h35. Un net gain si on les compare aux FreeBuds 3i qui, en leur temps, n’avaient pas pu dépasser les 5h30 sans ANC et les 4h avec. Comptez pour finir 2 heures pour une charge complète, mais aussi la présence d’un système de charge rapide pour les plus pressés.

Conclusion

Facturés moins de 100 euros, les FreeBuds 4i offrent une expérience convaincante. Ils sont certes un peu moins performants que des FreeBuds Pro, et ne permettent pas d’atteindre leur niveau de réduction de bruit active, et se contentent de niveaux de personnalisation basiques. Mais ils produisent un son agréable, sont confortables à porter et permettent de profiter d’un peu de calme dans des environnements bruyants. Un bon rapport qualité-prix donc, d’autant que leur autonomie confortable permet de les utiliser une journée sans craindre la panne sèche.

Note technique du Labo

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
389

Réduction de bruit

Réduction graves Réduction mediums Réduction aigus
658

Confort

 
11

A partir de 99€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.