LaboFnac

Test Labo des Samsung Galaxy Buds Live : un changement de cap bienvenu

test Samsung Galaxy Buds Live

Après des Gear IconX et Galaxy Buds en demi-teinte, Samsung change cette année son fusil d’épaule et mise sur un format original. Ses Galaxy Buds Live ont donc ce principal mérite de ne pas se mêler à la foule des écouteurs adoptant soit un format bouton, soit un design rappelant celui des AirPods, ce qu’il convient de saluer. À l’usage, ils ne sont pas inintéressants, d’abord parce que leur autonomie est tout à fait correcte, avec en bonus la charge sans fil, et ensuite parce qu’ils secondent très honorablement le smartphone. Corrects sur le plan de la qualité audio, ils offrent certes une isolation moyenne, mais proposent en compensation un bon confort et une qualité d’appels très satisfaisante. On apprécie pour finir que l’application de Samsung soit proposée aussi bien aux smartphones sous Android qu’aux iPhone.

Note technique du Labo

  • - Bonne tenue dans les oreilles
  • - Autonomie satisfaisante
  • - Qualité des appels
  • - Format ultra-compact
  • - Isolation perfectible
  • - Aigus en retrait

A partir de 149€99 sur Fnac.com Acheter

Samsung renouvelle chaque année ses écouteurs true wireless, qui cette année adoptent un format original. Nous avons testé pour vous les Galaxy Buds Live, pourvus d’un système de réduction de bruit active.

Gear IconX, Galaxy Buds ou Galaxy Buds+ : les écouteurs true wireless se sont succédés chaque année sans réellement révolutionner l’expérience de l’utilisateur. Samsung avait en effet reconduit le format bouton de ses oreillettes en lui apportant bien sûr quelques modifications, mais sans changement majeur à l’horizon. Pour accompagner sa série Galaxy Note20, mais aussi le Z Fold2 et son tout récent Galaxy S20 FE, le Coréen propose un tout nouveau modèle qui n’est pas sans interpeller. Répondant au petit nom de Galaxy Buds Live, les écouteurs de nouvelle génération adoptent un format inédit et propose de l’annulation de bruit active.

L’ergonomie et le design

Les Galaxy Buds Live, élégamment surnommés “beans” en anglais, ou haricots en français, s’inspirent donc de la légumineuse. L’idée est loin d’être mauvaise, les écouteurs étant beaucoup plus petits que les oreillettes “boutons” habituelles. Il suffit en effet de placer les écouteurs dans la conque de l’oreille, la partie accueillant un embout en silicone devant être orientée vers le haut, puis de les pousser vers le bas pour en sécuriser l’emplacement. Pas de panique si cela vous semble obscur, Samsung truffe l’application qui accompagne ses Buds Live de tutoriels permettant de s’y retrouver. Il est d’ailleurs à noter qu’une seconde paire d’embouts en silicone est fournie avec les écouteurs, pour ceux dont le pavillon d’oreille exigerait un modèle plus grand.

Samsung Galaxy Buds Live

© LaboFnac

Le port est-il confortable ? Difficile de faire une réponse générale, ce format étant inédit et les retours forcément peu nombreux. Nous avons pour notre part apprécié le port des écouteurs, qui ont à la fois le mérite de très bien tenir dans les oreilles, même pendant des activités sportives, sans gêner lorsqu’ils sont portés pendant de longues heures. Leur format étant ouvert, c’est-à-dire qu’ils ne bouchent pas le conduit auditif, à la différence des intras, ils devraient moins gêner ceux que ce genre d’embouts dérange. Ils sont en outre assez légers (5,6 grammes chacun) pour se faire oublier.

Ces écouteurs sont livrés dans un boîtier très compact lui aussi. Il ne mesure que 5,02 x 5 x 2,78 cm pour 42,2 grammes et tient donc au creux de la main. Réduit à sa plus simple expression, il se contente d’une LED et d’un port USB-C. L’appairage se fait donc sans bouton. Notez que pour ouvrir ce boîtier, il faudra employer les deux mains : un bon point à notre sens, puisqu’il risque peu de s’ouvrir malencontreusement dans un sac.

Samsung Galaxy Buds Live

© LaboFnac

Puisque nous l’évoquions plus haut, le passage en mode appairage Bluetooth (norme 5.0) est déclenché par la simple ouverture du boîtier des écouteurs. Pour en tirer parti au mieux, l’installation sur le smartphone de l’application Samsung Wear pour Android, ou Samsung Buds pour iOS, s’impose. Dommage qu’il ne soit pas possible de connecter les écouteurs à deux appareils à la fois, les Buds Live ne supportant pas le multipoint.

L’application de Samsung, qui sur Android permet de gérer d’autres wearables, est plutôt complète. Outre une option permettant de retrouver les écouteurs en les faisant biper (pour ceux qui les égarent au fond de leur sac ou sous les coussins du canapé), elle permet d’accéder à un égaliseur aux profils prédéfinis – et aux réglages assez légers. C’est également dans cette application que vous pourrez personnaliser l’appui long sur les écouteurs, celui-ci permettant d’activer et de désactiver l’ANC. Vous pouvez néanmoins affecter ce clic au lancement de Spotify ou à la diminution du volume sur l’oreillette de votre choix. La reconnaissance des clics est excellente, mais peut-être un peu trop. Il n’est ainsi pas rare que les Buds Live détectent un appui court (play/pause/décrocher/raccrocher) lorsque vous les frôlez en arrangeant vos cheveux. On comprend mieux que Samsung propose de bloquer la détection tactile au besoin dans son application mobile.

Samsung Galaxy Buds Live

© Capture d’écran / LaboFnac

Notez également, au rayon de l’ergonomie, que le capteur de proximité intégré permet à la musique de se couper automatiquement lorsque vous ôtez les écouteurs.

Samsung Galaxy Buds Live

© LaboFnac

Les écouteurs sont pourvus de trois microphones et d’un “capteur de voix”. La qualité des appels qui en résulte s’est avéré très bonne lors de nos essais. Ces micros servent également à convoquer l’assistant vocal. Bixby est le seul qui puisse être convoqué sans clic particulier, mais la commande Ok Google fonctionne également. Il suffit pour cela d’attribuer la fonction “Commande vocale” à l’appui long sur l’un des écouteurs : cet appui permettra de lancer l’assistant installé sur votre smartphone.

Samsung Galaxy Buds Live

© LaboFnac

Enfin, on rappellera que les Galaxy Buds Live sont proposés en trois coloris : blanc, “mystic brown” (assorti aux derniers smartphones de Samsung) et noir. Le boîtier comme les écouteurs arborent une finition brillante sur laquelle les traces de doigts sont visibles. C’est un peu moins le cas sur le blanc que nous avons pour notre part testé.

Samsung Galaxy Buds Live

© LaboFnac

La qualité audio

Les Galaxy Buds Live sont estampillés du sceau AKG, la marque de Samsung spécialisée dans l’audio. C’est donc elle qui livre ses haut-parleurs de 12 mm que le Coréen assure capable de produire “un son pur et des basses profondes sans distorsion”. Le fait est que Samsung ne ment pas sur ce point : les basses sont bien présentes, sans excès d’ailleurs, et les médiums sont mis à l’honneur. En revanche, on regrette un manque d’amplitude, les aigus étant à la peine au-delà de 6 kHz. Pas désagréable pour écouter de la musique, même s’ils ne conviennent pas à tous les genres musicaux, les Buds Live sont adaptés aux conversations ou à l’écoute de podcasts. On relève pas ailleurs que les performances sont similaires en Bluetooth seul ou avec ANC, les écouteurs s’avérant toutefois un peu plus chiches encore en aigus dans cette dernière configuration. Nos tests ont été réalisés en mode d’écoute standard, et vous pourrez légèrement améliorer les choses en optant pour l’un des profils d’égalisation fournis par Samsung dans son application mobile. Quoi qu’il en soit, on apprécie une distorsion très limitée à 80 et 100 Hz, et restant contenue à 200 Hz.

À noter également qu’au rayon des codecs, les Buds Live font l’impasse sur l’AptX, mais supportent le SBC, l’AAC et le codec “évolutif” de Samsung, un codec propriétaire et destiné à améliorer la stabilité de la connexion Bluetooth.

Réponse en fréquence

L'isolation

Les Galaxy Buds Live apportent aux écouteurs de Samsung la réduction de bruit active, technologie que la marque n’avait pas encore mise à profit dans ses modèles true wireless. Elle s’inscrit évidemment dans la tendance actuelle, l’option s’invitant chez toutes les marques, d’Apple (AirPods Pro) à Huawei (FreeBuds Pro), en passant par les spécialistes de l’audio. Avec leur format ouvert, les Buds Live de Samsung ne laissaient pas espérer des performances réellement enthousiasmantes en termes d’isolation passive. Et pourtant, ils s’en sortent avec les honneurs, parvenant à étouffer une bonne partie des médiums et des aigus, mais pas franchement les graves.

Cette isolation passive est soutenue par une réduction de bruit active plutôt originale, puisque Samsung ambitionne de couvrir “les bruits ambiants à basse fréquence tout en laissant passer les sons environnants pour que vous puissiez écouter ce que vous souhaitez entendre”, à savoir les voix, pour par exemple ne pas manquer les annonces dans les transports. On ne peut que constater à l’usage que les aigus ne sont que peu étouffés, puisque les bruits de sirènes dans la rue autour de nous restent audibles, de même que les voix de nos voisins de bureau. En Labo toutefois, les écouteurs ont livré des performances honorables en la matière.

Isolation

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
389

Réduction de bruit

Réduction graves Réduction mediums Réduction aigus
658

Notre mesure de perturbation ne joue pas tout à fait en la faveur des écouteurs de Samsung, la faute probablement à son format ouvert. Il faut dire que pour un bruit de référence de 90 dB envoyé dans les oreillettes, nous avons mesuré 47 dB à l’extérieur. Mieux vaut donc éviter de pousser le volume dans des environnements calmes, du moins si vous souhaitez ne déranger personne.

Perturbation

L'autonomie

Les batteries des Galaxy Buds Live (60 mAh chacun) et celle de leur étui (472 mAh) leur confèrent, d’après Samsung, 6 heures de fonctionnement par charge auxquelles s’ajoutent 15 heures apportées par le boîtier, lorsque l’annulation de bruit est activée. Nous avons pour notre part mesuré en Labo une autonomie de 5h par charge avec ANC, et de 5h15 sans (Samsung annonce 8h en Bluetooth seul). Pas de quoi rougir toutefois.

On note par ailleurs qu’une charge totale des écouteurs et du boîtier demande 2h20 d’après nos mesures. Appréciable également, l’étui des Buds Live est compatible avec la charge sans fil Qi. Pratique pour récupérer quelques heures d’écoute en le posant sur un smartphone compatible, par exemple.

Conclusion

Après des Gear IconX et Galaxy Buds en demi-teinte, Samsung change cette année son fusil d’épaule et mise sur un format original. Ses Galaxy Buds Live ont donc ce principal mérite de ne pas se mêler à la foule des écouteurs adoptant soit un format bouton, soit un design rappelant celui des AirPods, ce qu’il convient de saluer. À l’usage, ils ne sont pas inintéressants, d’abord parce que leur autonomie est tout à fait correcte, avec en bonus la charge sans fil, et ensuite parce qu’ils secondent très honorablement le smartphone. Corrects sur le plan de la qualité audio, ils offrent certes une isolation moyenne, mais proposent en compensation un bon confort et une qualité d’appels très satisfaisante. On apprécie pour finir que l’application de Samsung soit proposée aussi bien aux smartphones sous Android qu’aux iPhone.

Note technique du Labo

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
389

Réduction de bruit

Réduction graves Réduction mediums Réduction aigus
658

Confort

 
11

A partir de 149€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.