LaboFnac

Test Labo de la Bose SoundLink Revolve+ : plus de puissance sur 360°

Bose SoundLink Revolve+

Moins compacte que sa petite sœur, et même avec sa poignée, la SoundLink Revolve+ perd inévitablement en portabilité. Le design reste en revanche toujours aussi soigné et robuste, avec la certification IPX5 en prime, tandis que le volume gagné est plutôt bien exploité. Bose en a notamment profité pour augmenter la capacité de la batterie, qui offre ici près de 19 heures d’écoute à niveau moyen. La qualité audio s’en ressent évidemment aussi. Le son, diffusé à 360° toujours, est plus puissant et les basses, plus rondes et profondes encore dès 60 Hz au risque même, parfois, de prendre le dessus malgré la bonne tenue observée dans les médiums et les aigus également. Si c’est pour le jardin et/ou des sorties occasionnelles, peut-être est-il donc préférable de s’embêter un peu avec cette Revolve+ relativement imposante. Il est par ailleurs possible d’en associer deux pour profiter de son stéréo, et de l’utiliser comme kit mains libres ainsi qu’avec Siri et Google Assistant.

Note technique du Labo

  • - Design soigné, robuste et étanche (IPX5)
  • - Basses remarquables pour une enceinte nomade
  • - Plus puissante et endurante que la petite Soundlink Revolve
  • - Plus transportable que portable, malgré la poignée

A partir de 299€99 sur Fnac.com Acheter

Version XXL de la SoundLink Revolve (tout court), la SoundLink Revolve+ entend elle aussi faire profiter de son sur 360° n’importe où. La configuration a d’ailleurs été conservée. Deux radiateurs passifs sont toujours présents, au-dessus d’un haut-parleur large bande qui repose lui-même sur un déflecteur acoustique omnidirectionnel. Le tout est enfermé dans un boîtier (presque) étanche, tandis qu’une poignée est ajoutée pour la transporter plus facilement. Mais pourquoi s’encombrer plus qu’il ne le faut pour un usage nomade, au juste ? Selon Bose, la Revolve+ « produit un son plus élevé et plus enveloppant » et devrait offrir jusqu’à 4 heures d’écoute supplémentaires. Nous lui avons fait passer les tests de notre labo pour vérifier tout cela.

Ergonomie et design

Autant le petit modèle ne nous avez pas particulièrement inspiré par son design, au-delà de sa qualité de fabrication indéniable, autant la SoundLink Revolve+ fait immédiatement penser à une lanterne qu’on sortirait pour prolonger les soirées d’été dans le jardin avec sa poignée arrondie et couverte de tissu.

C’est d’ailleurs le cas d’usage qui lui va le mieux. Difficile en effet d’imaginer la sortir beaucoup plus loin. Se promener avec une enceinte Bose à la main pourrait bien faire des envieux et ses dimensions de 18,4 x 10,5 x 10,5 cm la rendent tout de même difficile à ranger dans un sac. Surtout s’il faut y ajouter le pique-nique. Si toutefois le votre vous le permet, l’enceinte semble suffisamment solide pour être transbahutée sans même trop de soin grâce à son boîtier métallique protégé par du caoutchouc aux extrémités et hermétique aux projections d’eau (IPX5). Son poids de 900 grammes pourrait également faire peur, mais se révèle finalement assez bien réparti pour ne pas gêner outre mesure. La différence avec la Revolve et ses 660 grammes est d’ailleurs à peine perceptible. Le grand modèle paraît essentiellement moins dense.

Bose SoundLink Revolve+

Une fois la Revolve+ arrivée à bon port, l’installation peut se faire de deux manières. Bose a là aussi prévu un système de fixation à vis pour pied au-dessous, même si beaucoup se contenteront plutôt de la poser sur une table, voire à même le sol. Il faut dire qu’il est plutôt rare de se promener avec un pied, mais ne sait-on jamais. Loin de nous l’idée de critiquer Bose pour vouloir offrir plus d’une solution à ses utilisateurs, d’autant qu’elle ne gêne en rien la seconde. Un petit support antidérapant est même prévu pour améliorer la stabilité lorsque vous pousserez les basses, en plus d’un petit port magnétique permettant de la recharger avec le socle vendu en option. Sans ce dernier, il faudra utiliser un câble, évidemment fourni, lui, et venant se brancher dans le port micro-USB prévu sous la grille au dos, avec aussi une prise jack pour l’écoute filaire si besoin. Et si vous disposez du câble adéquat. Comme souvent, il n’est pas livré puisqu’une enceinte sans fil est, comme son nom l’indique, conçue pour fonctionner sans fil.

Bose SoundLink Revolve+

La Revolve+ dispose à ce titre d’un module Bluetooth. Pour lancer l’appairage, il faudra tout d’abord presser le bouton dédié du panneau de commandes situé sur le dessus de l’enceinte, jusqu’à entendre une confirmation vocale. Il suffit ensuite de la chercher depuis un appareil compatible, en passant par les paramètres ou, sur Android ou iOS, par l’application mobile. Force est néanmoins de constater que Bose Connect, le petit de cette dernière, n’apporte pas grand-chose, à moins d’avoir plusieurs enceintes Bose à connecter entre elles avec les modes Stéréo ou Party. Elle n’inclut ni égaliseur ni accès à un quelconque service de streaming, mais un simple lecteur audio. Autant donc s’en passer, les autres fonctions ne l’exigeant pas.

Le kit mains libres ainsi que les commandes vocales, avec Siri ou Google, sont accessibles automatiquement lorsqu’un smartphone est connecté. Il faudra tout de même, pour les secondes, appuyer sur un bouton du panneau de commandes pour activer l’écoute. Il est de plus possible de contrôler la lecture ou de jongler entre plusieurs sources audio directement depuis ce même panneau, qui se révèle ainsi complet autant que pratique. Au final, la prise en main est donc très simple. Peut-être même plus qu’avec une application nouvelle qu’il faudrait apprivoiser pour certains.

  • Bose SoundLink Revolve+
  • Bose SoundLink Revolve+
  • Bose SoundLink Revolve+

Qualité audio

La Revolve+ n’est pas la plus compacte des enceintes nomades, mais elle est capable de délivrer un excellent son en contrepartie. Les deux radiateurs passifs permettent d’obtenir une excellente réponse dans les graves. Dès 60 Hz, nous mesurons un niveau acoustique de 78 dB pour 10 % de distorsion. L’enceinte de Bose monte même à 85 et 92 dB sur les fréquences des 80 et 100 Hz, au risque de laisser les basses prendre un peu le dessus. À la lecture de la courbe fréquentielle, on observe en effet une très nette accentuation (+10 dB), qui place finalement la Revolve+ (très) légèrement derrière sa petite sœur aux basses un peu moins poussives.

Réponse en fréquence

Réponse en fréquence

 
8.9

Dans les deux cas, de petits pics peuvent également être observés dans les médiums et les aigus, qui sont donc loin d’être totalement écrasés. La réponse en fréquences reste globalement très bonne, tandis que la Revolve+ prend l’avantage sur le terrain de la puissance puisque son volume ne profite évidemment pas qu’aux basses. Ajoutez à cela le déflecteur acoustique omnidirectionnel sur lequel repose son haut-parleur large bande pour la diffusion à 360°, et voilà un système audio qui ne laissera définitivement personne de côté au moment de se déhancher.

Les plus pointilleux pourront regretter l’absence de stéréo, mais rappelons au passage qu’il est possible d’associer deux enceintes à cet effet via l’application Bose Connect.

Puissance sonore

 
5.5

Autonomie

Bose annonce dans le cas de la SoundLink Revolve+ une autonomie de 16 heures, mais ce n’est pas tout à fait ce que nous avons mesuré au Labo. L’enceinte nous a offert 18 heures et 35 minutes d’écoute en moyenne. C’est donc un peu mieux que ce qu’annonce le fabricant, et une excellente surprise, même s’il nous faut aussi constater que le gain n’est pas aussi important que celui annoncé par rapport à la plus petite Revolve. Nous avions mesuré une autonomie à peine inférieure à 17h30 pour cette dernière, soit 1 heure de moins seulement contre 4 selon Bose. Si le grand modèle vous intéressait essentiellement pour l’autonomie, autant donc vous contenter du petit.

Autonomie

 
10

Conclusion

Moins compacte que sa petite sœur, et même avec sa poignée, la SoundLink Revolve+ perd inévitablement en portabilité. Le design reste en revanche toujours aussi soigné et robuste, avec la certification IPX5 en prime, tandis que le volume gagné est plutôt bien exploité. Bose en a notamment profité pour augmenter la capacité de la batterie, qui offre ici près de 19 heures d’écoute à niveau moyen. La qualité audio s’en ressent évidemment aussi. Le son, diffusé à 360° toujours, est plus puissant et les basses, plus rondes et profondes encore dès 60 Hz au risque même, parfois, de prendre le dessus malgré la bonne tenue observée dans les médiums et les aigus également. Si c’est pour le jardin et/ou des sorties occasionnelles, peut-être est-il donc préférable de s’embêter un peu avec cette Revolve+ relativement imposante. Il est par ailleurs possible d’en associer deux pour profiter de son stéréo, et de l’utiliser comme kit mains libres ainsi qu’avec Siri et Google Assistant.

Note technique du Labo

Réponse en fréquence

 
8.9

Puissance sonore

 
5.5

Autonomie

 
10

A partir de 299€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.