LaboFnac

Test du Google Home Mini : le même en plus petit

Google Home Mini

La Google Home Mini est un assistant vocal très performant doublé d'une petite enceinte d’appoint (et pas l'inverse). Abordable, elle permet d’obtenir facilement une réponse à la plupart des questions, et même de piloter ses objets connectés à la voix. En revanche, ses performances sont beaucoup plus limitées en audio.

Note technique du Labo

  • - L’assistant vocal performant
  • - La sensibilité du micro
  • - La possibilité de connecter plusieurs Home
  • - Le prix
  • - La qualité audio en écoute musicale
  • - Les limitations lors des requêtes un peu plus complexes

A partir de 59€99 sur Fnac.com Acheter

Google décline sa gamme Home pour la toute première fois avec deux nouvelles enceintes, le Home Max et le Home Mini. Nous avons pu essayer la petite dernière et la comparer au Google Home premier du nom.

Annoncés le mois dernier, les Google Home Max et Mini rejoignent la première enceinte connectée de Google. Si la première se fait encore attendre, la seconde est d’ores et déjà disponible chez nous. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une version encore plus compacte du Google Home. Pour autant, l’appareil bénéficie de toutes les fonctionnalités de son aîné.

Google Home Mini

Ergonomie et design

Avec le Home Mini, Google conserve le même design minimaliste. Toute en rondeur, l’enceinte tient dans la main avec un diamètre de 98 mm et une hauteur de 42 mm. Elle est totalement dépourvue de bouton, à l’exception d’une touche permettant de couper le micro, comme sur le Home. Le haut-parleur de 40 mm qui diffuse un son à 360° est dissimulé derrière un tissu qui se décline dans trois coloris (gris clair, gris foncé et corail).

Une zone tactile est également présente sur la face supérieure de l’enceinte. Totalement invisible, celle-ci ne sert plus qu’à régler le volume suite à la mise à jour qui a corrigé un bug d’écoute en continu. Dans tous les cas, il n’est pas toujours évident de savoir sur quel côté appuyer pour monter ou baisser le volume. Au final, mieux vaut donc utiliser la commande vocale pour ce type de réglages.

Le micro est, une fois encore, très sensible et pas besoin de crier « OK Google » ou « Dis Google » pour se faire entendre et activer la commande vocale. L’enceinte valide la prise en compte de cette dernière avec quatre diodes blanches qui s’illuminent sous le tissu qui recouvre l’enceinte.

Google Home Mini

Il est en revanche décevant de découvrir l’absence de batterie rechargeable, qui aurait permis d’installer l’enceinte n’importe où dans la maison, même si son prix le justifie. Le Google Home Mini doit donc obligatoirement être branché sur secteur.

La procédure d’installation du Google Home Mini est tout aussi simple que celle du Google Home. L’excellente application accompagne l’utilisateur pas à pas pour qu’il puisse profiter de l’enceinte et de l’assistant vocal en une poignée de minutes. Simple et très efficace. Si vous avez plusieurs Google Home Mini ou que vous possédez déjà un Google Home, il est possible de définir l’appareil qui s’activera en lançant la commande vocale ou pour écouter de la musique. L’application propose aussi de créer un groupe d’enceintes afin de diffuser de la musique en stéréo sur tous les Google Home de la maison.

Google Home Mini

Comme sa grande sœur, l’enceinte Home Mini peut être associée à des services de musique tel que Deezer, Spotify ou Google Play Musique qui seront ensuite pilotables à la voix. À la clé, le choix d’un morceau, un artiste ou une liste de lecture si vous avez un abonnement premium au service. L’essai est plus ou moins probant en fonction de votre accent et on n’évite pas forcément les ratés. L’enceinte permet également d’écouter les radios Internet ou de diffuser de la musique en Bluetooth à partir de n’importe quelle source compatible. De la même façon, la Google Home Mini peut contrôler vos objets connectés. La liste des accessoires pris en charge est longue et régulièrement mise à jour. Avec un système d’ampoules connectées Philips Hue par exemple, vous pouvez allumer ou éteindre la lumière, changer la couleur de l’éclairage ou tamiser le tout simplement via la commande vocale.

Google Home Mini est également compatible avec les boîtiers Chromecast et les téléviseurs sous Android TV. Il est ainsi possible de lancer une série sur Netflix avec la commande vocale par exemple. Impossible en revanche de choisir un épisode donné, pour le moment au moins. Google Home Mini peut uniquement reprendre la lecture là où on l’a arrêtée ou au début d’une série, passer à l’épisode suivant et régler le volume.

Enfin, l’enceinte fait office de véritable assistant auquel on peut demander tout et n’importe quoi : météo, heures d’ouverture de commerces, rendez-vous du jour ou encore une information quelconque. La Home Mini a réponse à tout ou presque. Le système bute toutefois sur les requêtes plus complexes (allumer les lumières dans le salon et la cuisine uniquement par exemple, passer à la chanson suivante, baisser le volume, etc.). De la même façon, on ne peut pas non plus programmer de rappel, ajouter un évènement à l’agenda ou envoyer un SMS, choses que les systèmes concurrents savent très bien faire. Quoi qu’il en soit, Google promet que Home évoluera avec le temps, apprenant au fur et à mesure de son usage.

Qualité audio

Google Home ne nous avait pas particulièrement impressionnés de par ses performances audio. Encore plus petit, le Home Mini n’a forcément pas la prétention de faire beaucoup mieux, ce qui se confirme dans nos tests.

Comme la plupart des enceintes compactes, cette dernière est très limitée dans le grave et ne restitue rien en dessous de 500 Hz. On note également une pré-accentuation à 2,5 kHz, 4 kHz et 12,5 kHz. L’accent est donc mis sur les médiums/aigus, ce qui sied bien à la commande vocale, mais beaucoup moins à la musique.

Réponse en fréquence

Réponse en fréquence

 
6.6

Le niveau acoustique maximum est de 62 dB à 100 Hz, ce qui est là encore très faible, mais pas anormal vu la taille du produit. Le son sature rapidement à volume élevé et la musique doit donc être considérée comme une fonction annexe du Google Home Mini. C’est avant tout un assistant vocal performant.

Notez enfin qu’il est possible de connecter plusieurs Google Home entre elles, et ce quelle que soit le modèle, Home, Home Mini ou Home Max. De quoi se créer un système stéréo de plus grande ampleur.

Puissance sonore

 
1.3

Conclusion

La Google Home Mini est un assistant vocal très performant doublé d'une petite enceinte d’appoint (et pas l'inverse). Abordable, elle permet d’obtenir facilement une réponse à la plupart des questions, et même de piloter ses objets connectés à la voix. En revanche, ses performances sont beaucoup plus limitées en audio.

Note technique du Labo

Réponse en fréquence

 
6.6

Puissance sonore

 
1.3

A partir de 59€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.