LaboFnac

Test Labo de la Libratone Too : nomade et complète, mais un peu légère en audio

Libratone Too

Avec une autonomie mesurée à plus de 27 heures et capable de performances honorables, la Libratone Too n’est certainement pas un mauvais choix pour qui souhaite profiter de sa musique partout sans trop s’embêter. Elle se montre en plus simple d’emploi avec son bouton multifonction et les différents égaliseurs prédéfinis au choix dans l’application compagnon. Elle fera également un kit mains libres efficace si besoin. En revanche, la promesse d’une restitution à 360° n’est pas totalement tenue, la qualité audio variant en fonction de l’angle d’écoute, et les amateurs de basses risquent d’être un peu déçus par leur manque de puissance. Des domaines dans lesquels les petites enceintes d’Ultimate Ears s’en sortent un peu mieux, comme la Wonderboom qui fait en revanche l’impasse sur l’entrée jack. L’enceinte de Libratone se montre donc plus complète, tout en restant facile à transporter.

Note technique du Labo

  • - Robuste et étanche (IPx4)
  • - Bonnes performances globales
  • - Excellente autonomie
  • - Fonction mains libres
  • - Basses un peu faiblardes
  • - Son à 360° pas toujours convaincant

Suite logique dans le développement de Libratone, qui avait fait des enceintes sans fil pour la maison sa spécialité, la firme s’est lancée en 2017 sur le segment des enceintes, sans fil toujours, mais nomades avec trois modèles : One Click, One Style et Too. C’est la dernière qui nous intéresse ici, à savoir la plus compacte du lot. Pour autant, Libratone semble y avoir intégré un équipement plutôt complet, puisqu’il inclut une paire de haut-parleurs large bande de 1,5 pouce ainsi qu’un système bass-reflex censé améliorer la reproduction des graves. L’ensemble est en outre présenté comme robuste et étanche (IPX4), capable d’offrir du son sur 360°, ainsi qu’avec une autonomie d’environ 12 heures. Tient-elle toutes ses promesses ? Elle a passé les tests de notre labo. Place au verdict.

Libratone Too

Ergonomie et design

Libratone présente la Too telle une bouteille, mais c’est plutôt l’image d’un éclair à la framboise qui a traversé l’esprit des gloutons que nous sommes à la rédaction en la voyant. La couleur y est évidemment pour beaucoup, puisque notre modèle de test est rouge un peu rosé – Cerise Pink officiellement, alors que du gris anthracite, du gris clair et du vert d’eau sont aussi proposés – mais les dimensions, de 21 x 6,5 x 5,9 cm, n’en sont pas loin non plus, alors que le revêtement en caoutchouc rappelle le délicat glaçage qui recouvre le dessus de la pâte à choux.

Libratone Too

On soulignera tout de même qu’un revêtement similaire, en caoutchouc donc, est également présent à la base, et évitera à l’enceinte de glisser lorsqu’elle est posée à plat, à savoir sa position normale puisqu’elle ne tient pas debout comme une bouteille non plus. Libratone oblige, le reste est couvert de tissu et l’on retrouve l’élégant bouton tactile et multifonction marqué du petit rossignol de la marque sur le dessus, entre celui de mise sous tension et la boucle qui prolonge le revêtement en caoutchouc et finit en cache de protection censé garder le port microUSB et la prise jack au sec. Rappelons que la Too est résistante aux éclaboussures (IPX4).

Libratone Too

Libratone Too

L’enceinte semble par ailleurs bien finie et plutôt solide, laissant ressentir une belle densité en main. Côté ergonomie, la boucle évoquée plus tôt se révèle tout de même un peu petite pour permettre de l’accrocher partout, mais le bouton multifonction se révèle pratique. Réactif, il permet par exemple un réglage plutôt précis du volume. Il suffit pour cela d’effectuer des glissements circulaires rappelant l’utilisation d’un potentiomètre. Des témoins lumineux rendent compte du volume choisi sur le tour du bouton, qui peut également afficher le niveau de la batterie ainsi que contrôler la lecture et les appels et lancer l’appairage.

Libratone Too

Nous n’avons d’ailleurs rencontré aucun problème pour connecter la Too en Bluetooth. Une application est par ailleurs disponible sur les appareils Android et iOS. C’est la même que pour les enceintes domestiques de Libratone. Rien de réellement nouveau au programme donc, mais toujours des accès à quelques services de streaming comme Spotify et la possibilité de se confectionner une petite bibliothèque. Quelques égaliseurs sont en outre proposés, avec une petite explication pour chacun, si jamais leurs noms ne sont pas assez éloquents. Pratique pour les néophytes, quand les connaisseurs pleureront sans doute l’impossibilité de les personnaliser.

Qualité audio

Libratone ne prend pas trop de risque dans la fiche technique de la Too, puisqu’elle n’inclut aucune indication quant à la puissance ou la réponse en fréquence à attendre. Toujours est-il que la présence d’un radiateur passif nous avait laissé espérer un peu plus dans les graves. Ce n’est réellement qu’à 100 Hz que la Too sort du brouillard, mais les basses manquent toujours un peu de profondeur et de puissance. Il faudra en outre éviter de trop pousser le volume afin de pouvoir en profiter, la distorsion s’invitant assez rapidement dans le bas du spectre. Notre limite de 10 % est dépassée à 65 dB à 60 Hz, à 71 dB à 80 Hz et à 86 dB à 100 Hz.

La Too s’en sort bien mieux dans les médiums, ce qui flattera notamment les voix, tandis qu’un creu se fait sentir entre 6 et 10 kHz. Les aigus disparaissent peu après 12 kHz. Dans l’ensemble, force est néanmoins de constater que la bande passante est plutôt linéaire. La qualité du son se montre en revanche inégale en fonction de l’angle d’écoute. La promesse d’une restitution à 360° n’est donc pas entièrement tenue. Soulignons enfin que l’enceinte permettra de profiter d’une bonne qualité audio en appel, d’autant qu’elle intègre aussi des micros avec technologies anti-bruit et anti-écho.

Réponse en fréquence

Réponse en fréquence

 
8

Puissance sonore

 
4.2

Autonomie

Annoncée avec une autonomie d’environ 12 heures, la Libratone Too s’est révélée bien plus endurante lors de nos tests puisqu’elle a tenu 27 heures et 13 minutes en moyenne avant de s’éteindre. C’est plus du double. Rappelons néanmoins que nous testons les enceintes à un niveau d’écoute moyen. Pousser le volume fera fondre la batterie plus rapidement.

Autonomie

 
10

Conclusion

Avec une autonomie mesurée à plus de 27 heures et capable de performances honorables, la Libratone Too n’est certainement pas un mauvais choix pour qui souhaite profiter de sa musique partout sans trop s’embêter. Elle se montre en plus simple d’emploi avec son bouton multifonction et les différents égaliseurs prédéfinis au choix dans l’application compagnon. Elle fera également un kit mains libres efficace si besoin. En revanche, la promesse d’une restitution à 360° n’est pas totalement tenue, la qualité audio variant en fonction de l’angle d’écoute, et les amateurs de basses risquent d’être un peu déçus par leur manque de puissance. Des domaines dans lesquels les petites enceintes d’Ultimate Ears s’en sortent un peu mieux, comme la Wonderboom qui fait en revanche l’impasse sur l’entrée jack. L’enceinte de Libratone se montre donc plus complète, tout en restant facile à transporter.

Note technique du Labo

Réponse en fréquence

 
8

Puissance sonore

 
4.2

Autonomie

 
10

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.