LaboFnac

Test de l’Apple TV 4K : le HDR et la 4K en plus

Apple TV 4K

Faut-il craquer pour la nouvelle Apple TV 4K ? Si vous êtes équipé d’un téléviseur compatible, c’est une solution d’autant plus intéressante que les films sont proposés au même prix que la HD standard. L’interface est agréable et les utilisateurs de produits Apple profiteront pleinement des interactions entre les différents appareils de la marque, par exemple pour afficher les clichés du flux de photo de l’iPhone sans aucune configuration compliquée, ou pour utilser un iPhone, un iPad ou une Apple Watch comme télécommande. En revanche, si votre chaîne de diffusion est encore en Full HD et que vous disposez du modèle précédent, il n’est pas vraiment urgent de sauter le pas.

Note de la rédaction

  • - Les films 4K au prix de la HD
  • - La polyvalence
  • - Facilité d'usage
  • - La télécommande
  • - Pas de format audio HD

A partir de 199€99 sur Fnac.com Acheter

En apparence identique au modèle précédent, la nouvelle Apple TV est désormais compatible avec les contenus 4K et HDR. Faut-il sauter le pas ?

Annoncée en même temps que les nouveaux iPhone 8, 8 Plus, X et que les Apple Watch Series 3, l’Apple TV est enfin compatible 4K et HDR. Et une fois n’est pas coutume chez Apple, elle s’accompagne d’une offre alléchante pour les cinéphiles qui pourront bénéficier des films dans ce format au même prix que la Full HD.

Apple TV 4K

Copie conforme ?

L’Apple TV a enfin eu droit à une mise à jour qui lui ouvre désormais les portes de la 4K et du HDR. En apparence identique à la quatrième génération, le nouveau modèle se distingue néanmoins à l’arrière. Ainsi, le port USB-C qui était réservé à l’assistance technique disparaît et seuls la sortie HDMI et le port Ethernet subsistent. 4K/HDR oblige, la prise HDMI passe en version 2.0a. De la même façon, eu égard aux besoins en bande passante, l’Ethernet 10/100 laisse place au Gigabit.

Apple TV 4K

D’autres changements, invisibles cette fois, sont également au rendez-vous. Nouvelle version oblige, la puce A8 de l’Apple TV 4 laisse la place à une A10X Fusion 64 bits telle que celle qui équipe les iPad Pro 10,5 pouces et 12,9 pouces (2e génération). De quoi fournir une puissance suffisante pour garantir la fluidité des vidéos de 3 840 x 2 160 pixels (ou l’upscaling des sources HD), avec la prise en charge du Dolby Vision ou du HDR10, et du son Surround en Dolby Digital Plus sur 7.1 canaux. Sans oublier les jeux vidéo, l’Apple TV pouvant faire office de console de salon grâce aux jeux qui sont disponibles en téléchargement sur l’App Store. À ce titre, l’Apple TV 4K se décline dans deux versions de 32 et 64 Go. Le modèle de quatrième génération qui reste au catalogue ne dispose plus que de 32 Go d’espace de stockage interne.

Les connexions sans fil évoluent elles aussi. Le Wi-Fi 802.11ac avec MIMO prend désormais en charge les bandes de fréquence 2,4 et 5 GHz, et le Bluetooth passe en 5.0. De quoi notamment garantir une plus grande stabilité lors de l’utilisation d’un casque sans fil.

Apple TV 4KPar ailleurs, la télécommande livrée avec l’Apple TV 4K arbore un cerclage blanc autour du bouton Menu tandis que sa partie supérieure est habillée d’une zone tactile et cliquable. Cette dernière n’est pas forcément très évidente à manipuler au premier abord, mais rien qu’un peu d’entraînement n’arrivera à résoudre. Au pire, il est également possible d’utiliser un autre périphérique Apple pour contrôler l’Apple TV 4K, et notamment un iPhone, un iPad et même une Apple Watch.

Télécommande Apple TV 4K

La télécommande est équipée d’un accéléromètre et d’un gyroscope à 3 axes qui sont avant tout destinés aux jeux vidéo. Deux micros sont également de la partie afin d’utiliser Siri et profiter de la commande vocale pour rechercher un film ou lancer une application.

Apple TV 4K

En revanche, le système n’est pas aussi évolué que Google Home par exemple qui permet de carrément contrôler un téléviseur Android quand Siri se limite pour le moment à la recherche de contenu.

Apple TV 4K

Enfin, à l’instar de l’Apple TV de quatrième génération et contrairement aux modèles précédents alimentés par une pile bouton, la télécommande de l’Apple TV 4K est dotée d’une batterie qui se recharge par le biais d’un port Lightning. Un câble idoine est d’ailleurs fourni.

Toujours aussi simple

La configuration de l’Apple TV 4K est toujours aussi simple. Il suffit de la relier au réseau local en Wi-Fi ou en Ethernet, puis de saisir les paramètres de son compte iCloud et le tour est joué. Apple jouant à fond la carte de son écosystème, il est également possible d’utiliser un appareil sous iOS pour transférer tous ses paramètres automatiquement. Pratique.

Apple TV 4K

L’interface n’a pas changé, s’apparentant à une version d’iOS adaptée aux grands écrans. Les apps sont affichées sous forme d’icônes que l’on peut déplacer à loisir (ou supprimer) avec un appui long sur la surface tactile de la télécommande. La partie supérieure de l’interface est habillée d’un bandeau dont le contenu varie en fonction de l’icône sélectionnée. Avec Photos, ce seront des clichés issus de la galerie qui seront affichés. Si Netflix est sélectionné, on peut alors accéder directement aux programmes recommandés tandis que PLEX donne accès aux derniers films regardés. Simple et efficace. Au passage, l’interface est également en 4K/HDR et de très jolis fonds d’écran animés sont disponibles.

Apple TV 4K

Dernier détail pour qui utilise des objets connectés compatibles Homekit, l’Apple TV 4K fait aussi office de passerelle afin de piloter ses accessoires de n’importe où. Une fonctionnalité qui peut être assurée par un iPad, mais ce dernier ne reste pas forcément tout le temps à la maison contrairement au boîtier TV.

Dans la pratique

Une fois l’Apple TV 4K installée, il est temps de lancer un film en 4K. Toutefois, il est impératif que toute votre chaîne audiovisuelle soit compatible. Lors de ce test, nous avons utilisé un téléviseur QLED incurvé de Samsung de 65 pouces (le QE65Q8C). Pour autant, l’Apple TV affichait un réglage par défaut en Full HD SDR. La faute à un amplificateur Home Cinéma dont les ports HDMI datés ne laissaient pas passer le signal 4K/HDR. Connectée directement au téléviseur ou via un ampli/tuner récent, en l’occurrence l’AVR-X3400H, tout rentre dans l’ordre et l’Apple TV 4K sélectionne automatiquement les bons réglages.

Apple TV 4K

Reste à trouver du contenu. Et c’est là qu’Apple surprend en proposant gratuitement une version upscalée en 4K HDR des films que vous avez déjà achetés sur iTunes. Et ce n’est pas tout, le constructeur semble avoir convaincu les majors de proposer les films en 4K au même prix que les versions standards. Au visionnage les films 4K offrent une qualité similaire à celle d’un Blu-ray 4K à condition toutefois de disposer d’une connexion Internet suffisamment solide. En effet, l’Apple TV ne stocke pas le contenu localement.

Apple TV 4K

Pour un streaming fluide et sans artefacts, Apple recommande un débit descendant de 25 Mbit/s au minimum. Un abonnement fibre est donc de rigueur, surtout si d’autres membres de la famille utilisent l’accès à Internet pour surfer, regarder Netflix ou jouer en ligne par ailleurs. Le réseau local utilisé est également important avec de préférence une connexion filaire via le port Ethernet Gigabit, ou un accès Wi-Fi 802.11ac si votre routeur est compatible.

Apple TV 4K

Il est également possible de profiter de Netflix en 4K si vous disposez d’un abonnement, et de profiter là aussi de contenu 4K/HDR. Nous avions pu visionner la série Daredevil en 4K avec l’application intégrée du LG 55C6V et l’Apple TV 4K profite pleinement du HDR pour déboucher les scènes sombres. La différence saute surtout aux yeux quand on repasse sur un téléviseur Full HD standard, qui semble d’autant plus datée. Reste que les applications tierces compatibles ne sont pas légion au-delà d’iTunes et de Netflix. YouTube par exemple reste malheureusement limité à la Full HD, la faute à un codec qui n’est pas pris en charge par Apple.

Apple TV 4K

Tout aussi frustrant, l’Apple TV 4K se contente pour le moment des formats audio standards que sont le Dolby Digital et le DTS en 5.1. Point de format de dernière génération comme le DTS:X ou le Dolby Atmos, même s’il semble que ce dernier puisse être déployé prochainement, si l’on en croit les rumeurs.

Conclusion

Faut-il craquer pour la nouvelle Apple TV 4K ? Si vous êtes équipé d’un téléviseur compatible, c’est une solution d’autant plus intéressante que les films sont proposés au même prix que la HD standard. L’interface est agréable et les utilisateurs de produits Apple profiteront pleinement des interactions entre les différents appareils de la marque, par exemple pour afficher les clichés du flux de photo de l’iPhone sans aucune configuration compliquée, ou pour utilser un iPhone, un iPad ou une Apple Watch comme télécommande. En revanche, si votre chaîne de diffusion est encore en Full HD et que vous disposez du modèle précédent, il n’est pas vraiment urgent de sauter le pas.

Note de la rédaction

A partir de 199€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.