LaboFnac

Test Labo du Philips 70PUS7304 : la série The One confirme son efficacité

test Philips 70PUS7304

Si l'on fait abstraction d'une petite faiblesse dans la colorimétrie avec notamment des couleurs qui manquent de richesse, le Philips 70PUS7304 compte parmi les téléviseurs les plus performants de la série The One. Pour qui cherche à s'équiper d'un téléviseur de grande taille, ce modèle de 70 pouces est une option très intéressante, d'autant qu'il est possible de le trouver à moins de 900 euros. Et rien ne manque à l'appel, avec une connectique aussi riche que sur les téléviseurs OLED haut de gamme ou même l'Ambilight.

Note technique du Labo

  • - Le rapport performances/prix
  • - L’uniformité de la dalle de 70 pouces
  • - Le taux de contraste et la progressivité
  • - L’équipement (Ambilight, Android TV, assistants vocaux, etc.)
  • - Le manque de richesse des couleurs

Lancée l'an dernier, la série The One de Philips ambitionne de proposer des téléviseurs équilibrés au plus grand nombre. Nous avons pu tester ce modèle de 70 pouces proposé à un prix très agressif. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

L'ergonomie et le design

Après les Philips 43PUS7354 et 50PUS7354, nous avons pu tester le Philips 70PUS7304, qui appartient lui aussi à la série The One. Pour mémoire, celle-ci propose non pas des modèles bardés de fonctionnalités, mais plutôt « le téléviseur qu’il vous faut » dixit le constructeur.

Le Philips 70PUS7304 intéressera particulièrement ceux qui veulent s’équiper d’un modèle Ultra HD de grande taille sans pour autant y laisser un rein. En effet, malgré sa diagonale de 70 pouces (soit 178 cm), il est possible de le trouver à moins de 900 euros sur le web. Un bon plan sur le papier donc, mais qu’en est-il dans la pratique ?

Alors que la gamme PUS7354 opte pour un pied unique plus pratique, le Philips 70PUS7304 repose sur deux pieds espacés. Un détail certes, mais qui peut avoir son importance si vous comptez le poser sur un meuble. Bien entendu rien ne vous empêche de l’accrocher au mur.

Philips n’a pas lésiné sur la connectique qui est aussi riche que sur ses modèles OLED. Le Philips 70PUS7304 est donc équipé de quatre entrées HDMI, de deux ports USB, d’une entrée composante, d’une sortie audio numérique optique, d’une entrée audio, d’une sortie casque, des connecteurs antenne/satellite et d’un port CI+. Outre le port Ethernet RJ-45, il est possible de se connecter à Internet via le Wi-Fi n double bande. Enfin, le téléviseur est équipé du Bluetooth 4.2. En clair, la série The One ne déçoit pas sur ce point.

La partie audio est également commune à toute la série avec une puissance de 20 W répartie sur deux haut-parleurs et la prise en charge du format Dolby Atmos qui commence à se généraliser, notamment sur Netflix et Apple TV+. Philips propose aussi les fonctions Clear Sound et Smart Sound qui sont censées améliorer la clarté des dialogues et renforcer les basses respectivement. Un limitateur automatique de volume est également disponible.

Malgré son prix, le Philips 70PUS7304 ne fait pas une croix sur l’Ambilight et c’est tant mieux. On rappelle que cette fonctionnalité met à profit trois rangées de LED de couleur à l’arrière du téléviseur afin de diffuser un halo de lumière sur le mur. L’idée est de renforcer la sensation d’immersion en faisant varier les couleurs en fonction du contenu affiché à l’écran. Plusieurs modes sont disponibles avec le mode jeux pour les gamers, le mode lounge pour créer une ambiance lumineuse lorsque la TV est en veille, ou encore le mode musique pour une ambiance visuelle synchronisée avec le rythme des morceaux. De plus, si vous êtes équipés d’ampoules Philips Hue, vous pouvez également les synchroniser avec le téléviseur. Ceci étant, une fois l’effet « découverte » passé, cela peut devenir lassant, surtout avec un plafonnier par exemple.

Enfin, on aurait pu croire que le Philips 70PUS7304 allait adopter le système d’exploitation Saphi réservé aux modèles les plus abordables du constructeur. Il n’en est rien et c’est Android TV qui anime le téléviseur comme le reste de la série The One. Quelques minutes suffisent pour s’habituer à l’interface qui peut paraître très chargée à première vue. Point fort de ce système, il est possible de télécharger des applications sur le Play Store et d’utiliser l’un des assistants vocaux les plus performants du moment avec Google Assistant. Notez enfin que Alexa est également disponible.

Les contrastes

Comme le reste de la série The One, mais aussi les excellents modèles OLED de la marque, le Philips 70PUS7304 est équipé du processeur d’image P5 Perfect Picture Engine qui a fait ses preuves. Le téléviseur affiche une luminosité et un niveau de noir correct avec respectivement 194 cd/m2 et 0,019 cd/m2 dans l’axe.

Les fuites de lumières sont du même acabit quand on applique un cache sombre sur la dalle. Nous avons mesuré un niveau de noir équilibré avec 0,048 cd/m2 au dessus de notre cache, 0,065 cd/m2 sur la gauche, 0,051 cd/m2 sur la droite et 0,05 cd/m2 au dessous. Au final, le taux de contraste du Philips 70PUS7304 est très satisfaisant avec une valeur élevée de 10211.

Contraste

Homogénéité Zonage
78

La progressivité

Le Philips 70PUS7304 s’est également montré très à l’aise lors de nos tests de mesure de la progressivité, à commencer par sa courbe de gamma. Celle-ci est globalement linéaire et conforme à celle du signal vidéo d’origine en entrée.

En revanche, c’est un peu moins glorieux en faisant varier les angles d’observation du téléviseur de 45 degrés, comme si vous changiez de place en regardant un programme. En effet, la luminosité passe de 194 cd/m2 dans l’axe à seulement 52 cd/m2 à gauche et 50 cd/m2 à droite. Dans l’idéal, il vaut donc mieux être assis dans l’axe pour profiter d’une qualité d’image optimale avec le Philips 70PUS7304. 

Progressivité

Gamma Directivité
8.76.3

La directivité

Ce test a pour but d’évaluer la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. La luminosité est donc réglée sur la valeur maximale et elle ne varie pas durant les mesures. Le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes. 

En passant de l’axe aux côtés du téléviseur, le niveau du noir passe de 0,019 cd/m2 à 0,09 cd/m2 à droite et à gauche. En conjuguant ce comportement avec la baisse de luminosité dans les angles, le Philips 70PUS7304 voit son taux de contraste s’écrouler pour passer de 10211 dans l’axe à 542 à gauche et 538 à droite. Une fois encore, les spectateurs assis en face du téléviseur seront les mieux lotis.

La colorimétrie

On touche ici au principal point faible du Philips 70PUS7304. Ce dernier peine à couvrir le triangle de référence EBU, notamment dans le rouge. Un comportement étonnant quand la plupart des téléviseurs s’en tirent plutôt bien dans cet exercice, les meilleurs allant même se frotter au DCI-P3 encore plus exigeant.

Couleurs

Richesse Dérive
67

L'uniformité

Heureusement, le Philips 70PUS7304 se reprend lors du test d’uniformité. Une performance d’autant plus remarquable eut égard à sa diagonale de 70 pouces (plus les téléviseurs sont grands, plus il est difficile de garantir l’uniformité de la lumière et des couleurs sur toute la surface de la dalle). Nous avons mesuré un écart d’uniformité de luminance de 34% et en divisant la dalle en 35 zones de taille égale, nous avons relevé une luminosité maximale de 191 cd/m2 juste à gauche de l’axe, et un minium de 127 cd/m2 dans le coin inférieur droit.

Mieux encore, le Philips se permet d’afficher un excellent Delta U’V’ de 0,0029, soit l’un des plus faibles mesurés au Labo (plus ce chiffre est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles).

Uniformité

Luminance Chrominance
710

Conclusion

Si l'on fait abstraction d'une petite faiblesse dans la colorimétrie avec notamment des couleurs qui manquent de richesse, le Philips 70PUS7304 compte parmi les téléviseurs les plus performants de la série The One. Pour qui cherche à s'équiper d'un téléviseur de grande taille, ce modèle de 70 pouces est une option très intéressante, d'autant qu'il est possible de le trouver à moins de 900 euros. Et rien ne manque à l'appel, avec une connectique aussi riche que sur les téléviseurs OLED haut de gamme ou même l'Ambilight.

Note technique du Labo

Contraste

Homogénéité Zonage
78

Progressivité

Gamma Directivité
8.76.3

Couleurs

Richesse Dérive
67

Directivité

Delta noir Delta couleurs
97

Uniformité

Luminance Chrominance
710

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.