LaboFnac

Test Labo du Samsung QE75Q900R : l’excellence en 8K

Test Labo du Samsung QE75Q900R : l’excellence en 8K

Déjà prêt pour la 8K et capable de mettre à l'échelle le contenu de définition moindre, le Samsung QE75Q900R est aussi un excellent téléviseur qui s’est illustré dans tous nos tests. Seule l’uniformité est en léger retrait, ce qui n’a cependant rien d’étonnant pour un modèle de 75 pouces de diagonale. Il bénéficie en outre d’autres caractéristiques qui permettent à toute la gamme QLED 2018 de s’illustrer, tel le boîtier One Connect ou encore le système Tizen qui sont très pratiques.

Note technique du Labo

  • - Le taux de contraste digne d’un téléviseur OLED
  • - La richesse des couleurs
  • - La directivité limitée
  • - Le système Tizen
  • - Le boitier One Connect
  • - La mise à l’échelle des sources en basse définition
  • - L’uniformité de la dalle de 75 pouces

La nouvelle gamme de téléviseurs 8K de Samsung se décline dans trois diagonales d’écran. Après le modèle de 65 pouces, nous nous sommes intéressés au 75 pouces. Fait-il aussi bien que son "petit" frère ? La réponse après son passage sur notre banc d'essais.

L'ergonomie et le design

Deuxième modèle de la gamme Q900R de Samsung à passer sous nos sondes, le Samsung QE75Q900R ressemble comme deux gouttes d’eau au QE65Q900R, mais avec une dalle de 75 pouces de diagonale. Un téléviseur imposant au design très industriel qui s’inspire des modèles The Frame du constructeur et affiche une épaisseur plus conséquente que les QLED. On aime ou pas, mais dans tous les cas, la finition est très soignée.

Il repose sur deux pieds dont l’espacement peut être réglé à la guise de l’utilisateur selon deux positions, et qui autorisent de poser le téléviseur sur un meuble relativement peu large. Tout comme les modèles des games QLED et The Frame, la connectique est intégrée dans le boîtier déporté One Connect. Celui-ci est relié au téléviseur par un câble unique qui véhicule aussi bien l’audio/vidéo que l’alimentation électrique. L’installation sur le mur est donc facilitée, sans une multitude de câbles apparents qu’il faudrait dissimuler le cas échéant.

Le boîtier One Connect est commun à tous les modèles haut de gamme du constructeur. Il regroupe donc quatre entrées HDMI 2.0, trois ports USB (dont deux 5V/0,5A et un 5V/1A), une sortie audio numérique optique, des prises antennes, un port Ethernet RJ45 et un connecteur PCMCIA. Bien entendu, le Samsung QE75Q900R est équipé du Bluetooth et du Wi-Fi.

Samsung QE55Q9FN

© Driss Abdi / LaboFnac

Comme la génération actuelle de téléviseurs QLED, le Samsung QE75900R bénéficie du mode Ambiant. Celui-ci permet d’afficher du contenu sur le téléviseur lorsqu’il n’est pas utilisé. Une manière astucieuse de l’intégrer dans son intérieur plutôt en affichant des photos à l’instar d’un cadre photo, ou des informations telles que l’heure ou la météo par exemple. Mieux, si le téléviseur est installé devant un mur à motif (par exemple un mur en brique, comme sur la photo du QE55Q7F ci-dessous), il suffit de le prendre en photo avec un smartphone connecté pour lui indiquer l’arrière-plan. Ce dernier pourra ensuite être affiché à l’écran du téléviseur qui viendra se fondre dans le décor, tel un caméléon.

Samsung QE55Q8C 2018

© LaboFnac

La télécommande du Samsung QE75Q900R est minimaliste et identique à celles des téléviseurs QLED sortis l’an dernier. Contrairement aux modèles actuels, elle est en aluminium plutôt qu’en plastique noir. Pratique, elle se glisse dans le creux de la main et permet d’accéder aisément à toutes les fonctionnalités du téléviseur. De plus, même en l’absence de rétro-éclairage est reste facile à manipuler dans l’obscurité.

Samsung QE65Q900R

© LaboFnac

Pas de changement par rapport aux téléviseurs QLED du côté de l’interface SmartHub du système d’exploitation Tizen. D’ailleurs on ne s’en plaindra pas tellement celle-ci est pratique et agréable. Elle s’affiche sous la forme d’un bandeau qui vient se superposer à la partie inférieure de l’image et qui donne accès à toutes les fonctionnalités du téléviseur en un clin d’oeil. Avantage de cette solution, même les débutants peuvent s’y retrouver sans passer des heures à lire la notice d’utilisation. Notez également que le téléviseur est en mesure de piloter de nombreux objets connectés, mais nous n’avons pas été en mesure de tester cette fonctionnalité.

Samsung 65Q900R

© Samsung

La gamme Q900 est la première à proposer des téléviseurs 8K à un prix relativement abordable (à partir de 4990 euros pour le 65 pouces). Elle repose sur la technologie QLED qui permet d’afficher une image très lumineuse et un taux de contraste élevé. La définition de 8K UHD correspond à 7 680 x 4 320 pixels, c’est-à-dire que quatre fois plus de pixels sont affichés que  dans une image 4K UHD. Et en l’absence de contenu 8K, Samsung s’appuie sur son processeur Quantum 8K pour adapter le contenu SD, HD, Full HD et UHD en 8K UHD. Pour améliorer l’upscaling, le constructeur s’appuie sur des technologies telles que l’intelligence artificielle et le big data.

Samsung QE75Q900R

© Samsung

Des milliers d’images sont analysées et le contenu de résolution inférieure est comparé avec une image de référence à 8K. Le processeur va alors appliquer le filtre adéquat en temps réel pour optimiser le rendu à l’écran. La qualité va surtout dépendre de celle de la source. Comme pour le modèle de 65 pouces, nous avons visionné une vidéo en 480p, 720p, Full HD 1080p et en 4K sur le Samsung QE75Q900R. En basse définition (480p), l’effet de crénelage reste apparent et le téléviseur ne fait pas de miracle. Les choses s’arrangent grandement en passant à la version 720p, puis encore en 4K UHD.

Les contrastes

Place aux tests habituels avec tout d’abord l’analyse du taux de contraste du Samsung QE75Q900R. Les modèles QLED 2018 nous ont habitués à une luminosité importante,cet c’est une fois de plus le cas ici avec un niveau mesuré à 595 cd/m2. Samsung arrive également à proposer des noirs presque parfaits à l’instar des téléviseurs OLED. Nous avons mesuré un niveau de noir extrêmement faible de 0,006 cd/m2. Forcément, le taux de contraste (ratio du blanc sur le noir) s’en ressent avec un excellent 99 167. Le Samsung QE75Q900R peut donc rivaliser sans peine avec n’importe quel téléviseur OLED sur ce point.

Samsung QE75Q900R

© LaboFnac

Quid des fuites de lumière propres au LCD ? Celles-ci sont parfaitement gérées comme en témoignent nos mesures de 0,008 cd/m2 en haut de la dalle, 0,005 cd/m2 à droite, 0,011 à gauche et 0,012 en bas.

Contraste

Homogénéité Zonage
109

La progressivité

Non content d’offrir un excellent taux de contraste, le Samsung QE75Q900R restitue un signal fidèle à la source d’entrée comme en atteste la courbe de gamma. Malgré un léger décalage, celle-ci reste linéaire par rapport à la courbe de référence.

Samsung QE75Q900R

© LaboFnac

Nous effectuons aussi des mesures de directivité à partir de cinq zones d’observation avec un angle qui varie de 45 degrés pour simuler les différentes positions d’observation du téléviseur (assis en face, à droite et à gauche). Alors que nous avons mesuré une luminosité de 595 cd/m2 au centre de la dalle du Samsung QE75Q900R, cette valeur tombe à 260 cd/m2 sur les côtés. Une perte de luminosité importante sur le papier, mais dont les effets sont néanmoins limités dans la pratique. En effet, certains téléviseurs OLED dépassent à peine les 200 cd/m2 au centre de la dalle, par exemple.

Progressivité

Gamma Directivité
8.87.6

La directivité

Nous évaluons ici la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. La luminosité est donc réglée sur la valeur maximale pendant toute la durée du test, et le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes.

Samsung QE75Q900R

© Samsung

On l’a vu, les noirs sont très profonds avec 0,006 cd/m2 au centre de la dalle. On remonte à 0,025 cd/m2 sur les côtés ce qui reste une valeur très correcte. Le taux de contraste chute énormément sur les côtés, mais il reste à un niveau très élevé : 11 818 à gauche et 10 520 à droite.

Directivité

Delta noir Delta couleurs
107.3

La colorimétrie

Avec ses modèles QLED, Samsung nous annonce des couleurs d’une richesse sans pareil, chose que nos tests ont confirmée. Comme on peut le voir ci-dessous, les couleurs affichées par le Samsung QE75Q900R vont bien au-delà du triangle de référence EBU. Outre la richesse des couleurs, la dérive est également limitée.

Samsung QE75Q900R

© Samsung

Couleurs

Richesse Dérive
8.57.3

L'uniformité

L’uniformité n’est pas le fort des téléviseurs de grande taille, ce qui se confirme ici avec la diagonale de 75 pouces du Samsung QE75Q900R. Pourtant les choses débutaient très bien avec un écart d’uniformité de luminance négligeable de 11 % seulement, et parmi les plus bas jamais mesurés par notre Labo.

La luminosité est au plus haut au centre et sur la droite de la dalle avec 450 cd/m2. Le niveau le plus bas reste très élevé à 399 cd/m2 dans le coin supérieur droit.

Samsung QE75Q900R

© LaboFnac

Malheureusement, si les écarts de luminosité sont négligeables, c’est tout l’inverse quand on s’intéresse à l’écart d’uniformité de chrominance. Avec un Delta U’V’ de 0,0083, le Samsung QE75Q900R voit sa note globale pénalisée. 

Uniformité

Luminance Chrominance
104

Conclusion

Déjà prêt pour la 8K et capable de mettre à l'échelle le contenu de définition moindre, le Samsung QE75Q900R est aussi un excellent téléviseur qui s’est illustré dans tous nos tests. Seule l’uniformité est en léger retrait, ce qui n’a cependant rien d’étonnant pour un modèle de 75 pouces de diagonale. Il bénéficie en outre d’autres caractéristiques qui permettent à toute la gamme QLED 2018 de s’illustrer, tel le boîtier One Connect ou encore le système Tizen qui sont très pratiques.

Note technique du Labo

Contraste

Homogénéité Zonage
109

Progressivité

Gamma Directivité
8.87.6

Couleurs

Richesse Dérive
8.57.3

Directivité

Delta noir Delta couleurs
107.3

Uniformité

Luminance Chrominance
104

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.