LaboFnac

Test Labo du Samsung QE75Q60 : un QLED de 75 pouces abordable et performant

test Samsung QE75Q60

Le Samsung QE75Q60 permet de profiter d’un téléviseur QLED de très grande taille sans pour autant hypothéquer sa maison. Il affiche des performances équilibrées dans tous nos tests même si on en attendait un peu plus au niveau de la restitution des couleurs. Il n’en reste pas moins un excellent choix, d'autant qu'il propose de nombreuses fonctionnalités avancées bien utiles (mode Ambiant, AirPlay 2, Tizen, Google Assistant, etc.).

Note technique du Labo

  • - Les performances globales en matière de qualité d’image
  • - L’interface Tizen
  • - Les fonctionnalités avancées (AirPlay 2, Amazon Alexa, Google Assistant, etc.)
  • - La colorimétrie par rapport aux autres QLED de la gamme
  • - Pas de boîtier One Connect

A partir de 1799€00 sur Fnac.com Acheter

Un téléviseur QLED avec une diagonale de 75 pouces et un prix qui reste raisonnable, c’est ce quelque propose le Samsung QE75Q60. Avec succès ?

L'ergonomie et le design

La famille Q60 représente l’entrée de gamme des téléviseurs QLED de Samsung. Celle-ci se décline dans plusieurs tailles d’écran, du 43 au 82 pouces. Nous avons reçu le Samsung QE75Q60 qui, comme son nom l’indique, est un gros bébé de 75 pouces. Sur le papier, la proposition est intéressante pour profiter de la technologie QLED qui a fait ses preuves, avec un écran XXL qui conviendra aux amateurs de grand spectacle.

Samsung QE75Q60

© Samsung

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que s’il s’agit d’un modèle d’entrée de gamme, cette notion est toute relative quand on parle de QLED. Le lien de parenté est clairement établi avec une finition soignée et des bords relativement fins. La principale différence visible à l’œil nu concerne le pied. Ou plutôt les, le Samsung QE75Q60 reposant sur deux pieds positionnés vers les extrémités de la dalle. Ce qui sous-entend de disposer d’un meuble suffisamment large pour l’accueillir.

Samsung QE75Q60

© Samsung

Autre différence importante en matière d’esthétique, le boîtier One Connect est réservé aux modèles Q85 et Q90. Le Samsung QE75Q60 doit donc se contenter d’un système de guide-câbles pour les dissimuler dans les pieds. Si vous l’accrochez au mur, vous n’aurez d’autre choix que d’opter pour une goulotte ou de creuser une petite tranchée dans le mur pour et garder une présentation soignée.

Samsung QE75Q60

© Samsung

La connectique du Samsung QE75Q60 compte quatre entrées HDMI 2.0 dont une compatible ARC, deux ports USB, une sortie audio optique, un port Ethernet RJ45, un port CI+ et des connecteurs antenne/câble/satellite. La partie audio est du même acabit que le reste de la famille 60, et s’appuie sur deux haut-parleurs de 20 Watts, la prise en charge du Dolby Digital Plus et la fonction Adaptative Sound, qui vient compenser automatiquement le son en fonction des caractéristiques de la pièce. 

Samsung QE75Q60

© Samsung

Bien entendu, le mode Ambiant n’a pas été oublié afin d’intégrer le téléviseur dans votre intérieur lorsqu’il est en veille. Il peut ainsi afficher des informations comme l’heure ou la météo, mais aussi se fondre dans le décor tel un caméléon, en affichant une image qui correspond au mur en arrière-plan. Il est également possible d’utiliser le mode Photo pour afficher la photo de votre choix.

Samsung QE75Q60

© Samsung

Tous les téléviseurs de Samsung sont animés par le système Tizen et il en va de même pour le QE75Q60. Tant mieux, car c’est l’un des plus aboutis aujourd’hui avec une interface claire et facile à utiliser grâce à un bandeau qui s’affiche en bas de l’écran. Ce dernier donne un accès direct à toutes les fonctionnalités du téléviseur via la télécommande qui est elle aussi très pratique, en raison notamment de son nombre limité de boutons.

Tizen

© Samsung

Pour 2019, Samsung propose en outre l’intégration d’AirPlay 2 pour connecter les appareils sous iOS (iPhone, iPad ou encore Mac) et afficher leur contenu ou écouter de la musique par exemple. Le téléviseur peut également piloter les objets connectés de la maison via l’application SmartThings, mais nous n’avons pas pu tester cette fonctionnalité. Samsung promet que la plupart des objets connectés actuels sont compatibles.

Samsung QE75Q60

© Samsung

Pour ceux qui souhaitent accéder à leur PC sans quitter le canapé, Tizen permet aussi de se connecter à un ordinateur distant via la connexion Internet filaire ou Wi-Fi. Là encore nous n’avons pas testé cette fonctionnalité, mais nous avions pu assister à une démonstration plutôt convaincante. Pour finir, le Samsung QE75Q60 suit la tendance actuelle en intégrant les assistants vocaux Google Assistant et Alexa. Le téléviseur étant dépourvu de micro longue portée, c’est celui de la télécommande qui permettra de poser des questions, d’accéder à certaines fonctionnalités et de piloter des objets connectés compatibles.

Samsung QE75Q60

© Samsung

Comme tous les modèles QLED 2019, le Samsung QE75Q60 bénéficie d’un nouveau système de traitement d’image qui s’appuie sur l’intelligence artificielle. Celui-ci a pour but d’améliorer la qualité des images via un procédé baptisé MLSR (Machine Learning Super Resolution). En se basant sur une base de données renfermant les informations issues de millions de vidéos qui ont été analysées, le téléviseur applique en quelque sorte une recette en fonction de certaines caractéristiques des images. Ces données sont intégrées dans le processeur Quantum, chargé d’effectuer les calculs en temps réel.

Samsung QE75Q60

© Samsung

Le MLSR est accompagné par l’AI Adaptative Streaming afin d’offrir une qualité vidéo optimale, quelle que soit la qualité de la connexion réseau. Par ailleurs, la technologie Q Picture a pour but de combler l’écart de qualité entre les technologies concurrentes que sont le QLED et l’OLED, notamment au niveau des noirs qui sont annoncés comme encore plus profonds par Samsung, avec à la clé un taux de contraste renforcé.

Samsung QE75Q60

© Samsung

De plus, le constructeur s’est appliqué à améliorer les angles de vision grâce à une structure de la dalle qui concentre la lumière émise par le rétro-éclairage dans les cristaux liquides. Elle est ensuite répartie uniformément améliorant le contraste dans le même temps. Enfin, le mode jeu évolue également aussi bien au niveau du son que de la latence et du contraste.

Samsung QE75Q60

© Samsung

Les contrastes

Comme pour les autres téléviseurs QLED, nous avons réalisé deux tests afin d’évaluer le taux de contraste du Samsung QE75Q60. Lors de notre test d’homogénéité, nous avons mesuré une luminosité de 373 cd/m2 au centre de la dalle. C’est moins que le QE65Q65RAT, mais suffisant pour regarder la télévision en pleine journée sans être gêné par la lumière du soleil. En revanche le Samsung QE75Q60 fait bien mieux au niveau des noirs que son petit frère. Avec 0,039 cd/m2, il s’approche même du QE65Q85RAT, pourtant positionné en milieu/haut de gamme. On rappelle au passage que plus cette valeur est proche de zéro et plus les noirs sont parfaits.

Samsung QE75Q60

© LaboFnac

Par ailleurs, nous avons évalué les fuites de lumière en plaçant un cache sur l’écran. Le Samsung QE75Q60 est plutôt à l’aise dans cet exercice, avec un niveau de noir de 0,07 cd/m2 au-dessus du cache, 0,068 cd/m2 à droite et en dessous, et 0,069 cd/m2 à gauche. Le Samsung QE75Q60 affiche un très bon taux de contraste de 9564 à défaut d’atteindre la perfection de l’OLED, néanmoins hors de prix avec une telle diagonale d’écran.

Contraste

Homogénéité Zonage
88

La progressivité

La progressivité du téléviseur est évaluée à l’aide de la courbe de gamme et de mesures de directivité. Dans un premier temps, nous comparons la courbe de gamma du signal vidéo en sortie du téléviseur à celle du signal de référence de la source. La courbe de gamme du Samsung QE75Q60 est linéaire et pratiquement parallèle à celle du signal vidéo en entrée.

Samsung QE75Q60

© LaboFnac

Nous avons effectué des mesures de directivité avec cinq zones d’observation et un angle qui varie de 45 degrés afin de simuler les différentes positions d’observation du téléviseur (par exemple quand on est assis en face ou sur un côté). La luminosité mesurée passe de 373 cd/m2 au centre de la dalle à 120 cd/m2 à gauche et 124 cd/m2 à droite. Mieux vaut donc rester dans l’axe du Samsung QE75Q60 pour profiter d’une qualité d’image optimale.

Progressivité

Gamma Directivité
8.55.4

La directivité

Ici, nous évaluons la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. La luminosité est réglée sur la valeur maximale et le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes encore une fois. Le Samsung QE75Q60 se débrouille mieux que le QE65Q65 là aussi, mais sans faire de miracle. Ainsi, le niveau du noir passe de 0,039 cd/m2 dans l’axe à 0,13 cd/m2 sur les côtés.

Samsung QE75Q60

© LaboFnac

Le taux de contraste (rapport du blanc sur le noir) chute également en passant de 9564 dans l’axe à 923 à gauche et 947 à droite. Sachez néanmoins que ces résultats restent supérieurs à ceux de modèles LED concurrents.

Directivité

Delta noir Delta couleurs
89.3

La colorimétrie

Alors que la restitution des couleurs est l’un des gros points forts de la technologie QLED, le Samsung QE75Q60 se montre juste satisfaisant dans ce domaine.

Samsung QE75Q60

© LaboFnac

S’il couvre largement le triangle de référence EBU et pratiquement tout l’espace colorimétrique DCI-P3, le Samsung QE75Q60 affiche une dérive marquée.

Samsung QE75Q60

© LaboFnac

Couleurs

Richesse Dérive
9.19.3

L'uniformité

L’uniformité n’est généralement pas le fort des téléviseurs de grande taille. Pourtant, le Samsung QE75Q60 s’est illustré dans ce domaine. En effet, l’écart d’uniformité de luminance est de 28 % seulement quand le QE65Q65 affichait un écart de 34%. De plus, nous avons divisé la surface de la dalle en 35 zones afin de déterminer celles où le niveau du blanc est au minimum et au maximum. La luminosité minimale relevée sur le Samsung QE75Q60 est de 276 cd/m2 dans le coin inférieur droit. Le maximum de 385 cd/m2 est atteint juste sur la gauche du centre de la dalle.

© LaboFnac

Et pour ne rien gâcher, alors que la majorité des téléviseurs affichent un écart d’uniformité de chrominance trop important, le Samsung QE75Q60 confirme ses bonnes performances avec un très bon Delta U’V’ de 0,0049 (plus cette valeur est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles).

Uniformité

Luminance Chrominance
88

Conclusion

Le Samsung QE75Q60 permet de profiter d’un téléviseur QLED de très grande taille sans pour autant hypothéquer sa maison. Il affiche des performances équilibrées dans tous nos tests même si on en attendait un peu plus au niveau de la restitution des couleurs. Il n’en reste pas moins un excellent choix, d'autant qu'il propose de nombreuses fonctionnalités avancées bien utiles (mode Ambiant, AirPlay 2, Tizen, Google Assistant, etc.).

Note technique du Labo

Contraste

Homogénéité Zonage
88

Progressivité

Gamma Directivité
8.55.4

Couleurs

Richesse Dérive
9.19.3

Directivité

Delta noir Delta couleurs
89.3

Uniformité

Luminance Chrominance
88

A partir de 1799€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.