LaboFnac

Test Labo du LG 65SK8100 : un téléviseur XXL pour moins de 1 000 euros, mais…

LG 65SK8100

Sur le papier, le LG 65SK8100 est une aubaine. Un grand écran de 65 pouces avec des technologies récentes telles que Google Assistant, une connectivité étoffée, une interface pratique bien que vieillissante et surtout un prix très agressif. Cependant, les amateurs de belles images n’y trouveront pas forcément leur compte. La faute à un taux de contraste beaucoup trop faible au regard des standards actuels, et une uniformité qui laisse à désirer. Restent des couleurs qui, elles, sont très fidèles.

Note technique du Labo

  • - La fidélité des couleurs
  • - Les fonctionnalités comme Google Assistant et la prise en charge du Dolby Atmos
  • - Le taux de contraste peu élevé
  • - L’uniformité de la dalle de 65 pouces
  • - La faible luminosité

A partir de 709€00 sur Fnac.com Acheter

Lancé au prix de 1 500 euros environ, le LG 65SK8100 se négocie actuellement à moins de 1 000 euros. Un bon plan pour profiter d’une dalle généreuse de 65 pouces. Mais quid de la qualité d’image ? C’est ce que nous avons voulu savoir.

L'ergonomie et le design

La gamme SK8100 se décline dans quatre taille d’écran. 49, 55, 65 et 75 pouces. Tous partagent les mêmes caractéristiques techniques et ils se différencient uniquement par la diagonale de leur dalle. Nous avons décidé de passer les trois premiers au Labo pour évaluer la qualité des images.

 

LG 65SK8100

© LG

Le LG 65SK8100 n’est pas sans rappeler le LG 65SK8500 positionné plus haut dans la gamme LCD du conducteur coréen. Les bords de couleur grise sont relativement fins, et le téléviseur repose également sur un pied unique incurvé. Bien qu’élégant, celui-ci peut s’avérer peu pratique si vous comptez installer une barre son devant le LG 65SK8100.

LG 65SK8100

© LG

La connectique est complète et typique des modèles de 65 pouces. Le LG 65SK8100 dispose ainsi de quatre entrées HDMI, dont deux sur le côté (et une ARC), de trois ports USB (un sur le côté), d’une sortie audio numérique optique, d’une prise casque, d’un port Ethernet RJ45, d’un port CI+ 1.4, et de deux prises antenne (RF et Satellite). L’accès à Internet est également possible sans fil via la connexion Wi-Fi 802.11 ac, tandis que le Bluetooth 4.2 est disponible pour les accessoires compatibles.

LG 65SK8100

© LG

Pas de jaloux du côté du système d’exploitation, identique à celui des téléviseurs OLED haut de gamme de LG. On dispose ainsi de WebOS qui, associé à une télécommande baptisée Magic Remote, offre une interaction inédite. En effet, la télécommande est équipée d’un gyroscope pour contrôler le curseur à l’écran simplement en la pointant vers le téléviseur. Si les premiers essais sont moins évidents, quelques minutes suffisent pour prendre le pli et contrôler facilement l’interface. Celle-ci se présente sous la forme d’un bandeau qui s’affiche sur la partie inférieure de l’image. Elle donne aisément accès à toutes les fonctionnalités du LG 65SK8100 qui profite des applications habituelles, dont Netflix, par exemple.

LG 65SK8100

© LG

Enfin, à l’instar de la série SK8500, le LG 65SK8100 intègre un processeur d’image Alpha 7 auquel s’ajoutent les technologies telles que LG ThinQ AI et Google Assistant. Ce dernier permet de contrôler certaines fonctionnalités du téléviseur à la voix, mais aussi de lui poser à peu près n’importe quelle question. Si vous disposez d’objets connectés compatibles, il est également possible de les contrôler à la voix via le téléviseur. Pratique, notamment pour régler l’éclairage avant de regarder un film, par exemple.

LG 65SK8100

© LG

Par ailleurs, un Mode Galerie permet d’afficher une sélection d’images agrémentée de musique. Enfin, LG propose la prise en charge du format Dolby Atmos dans tous ses modèles ou presque, y compris le 65SK8100. Ce dernier s’appuie sur un système 2.0 d’une puissance totale de 20 W, soit moitié moins que le 65SK8500. Les formats Dolby Surround et DTS sont également pris en charge tandis que la technologie propriétaire Clear Voice III permet d’amplifier les voix si besoin.

LG 65SK8100

© LG

Les contrastes

À défaut d’offrir une luminosité élevée, le LG 65SK8500 affichait un taux de contraste correct. Le LG 65SK8100 fait un peu mieux avec 181 cd/m2, contre 103 cd/m2 pour son comparse. Toutefois le niveau de noir n’est pas du même acabit, puisque nous avons relevé une valeur de 0,181 cd/m2, contre 0,033 cd/m2. Pour rappel, plus ce chiffre est proche de zéro et plus le noir est profond.

LG 65SK8100

© LaboFnac

L’homogénéité est très bonne, grâce à des fuites de lumière qui restent contenues. En utilisant un cache, nous avons mesuré un noir de 0,032 cd/m2 sur la partie supérieure, 0,035 cd/m2 en dessous, 0,016 cd/m2 à gauche et 0,023 cd/m2 à droite. Cependant le LG 65SK8100 doit se contenter d’un taux de contraste très moyen de 1 000 seulement. À titre de comparaison, le LG 65SK8500 d’affichait un taux de contraste de 3121 lors du même test.

Contraste

Homogénéité Zonage
73

La progressivité

Tout n’est pas perdu pour autant et le LG 65SK8100 reprend du poil de la bête quand on se concentre sur le test de progressivité. Il s’agit ici d’évaluer la fidélité du signal vidéo de sortie par rapport à la source en entrée. Pour ce faire, nous comparons les deux courbes de gamme qui doivent être aussi parallèles que possible. 

LG 65SK8100

© LG

Le traitement du LG 65SK8100 est relativement fidèle et la directivité est correcte. Pour le vérifier, nous réalisons des mesures à partir de cinq zones d’observation avec un angle qui varie de 45 degrés. Le but est ici de simuler les différentes positions d’observation du téléviseur, que vous soyez assis en face, à droite ou à gauche. Eu égard au niveau de la luminosité, mieux vaut tout de même être assis dans l’axe du LG 65SK8100. De 181 cd/m2 au centre de la dalle, celle-ci n’est plus que de 54 cd/m2 sur les côtés droit et gauche.

Progressivité

Gamma Directivité
8.37.7

La directivité

Le test de directivité nous permet d’évaluer la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. Lors de ce test nous réglons la luminosité du téléviseur sur la valeur maximale pendant toute la durée du test. Nous effectuons alors des relevés sur différents points avec des positions d’observation différentes. 

LG 65SK8100

© LaboFnac

Le LG 65SK8100 affiche un comportement très correcte en matière de directivité, notamment dans les noirs. En effet, nous avons relevé 0,181 cd/m2 au centre de l’image, 0,208 cd/m2 à gauche et 0,148 cd/m2 à droite. Certes les noirs ne sont pas les plus profonds qui soient, mais ils ont l’avantage d’être uniformes. En revanche le taux de contraste déjà décevant de 1000 au centre de la dalle tombe carrément à 365 à droite et 260 à gauche.

Directivité

Delta noir Delta couleurs
76

La colorimétrie

Avec sa la technologie Nano Cell, LG promet des couleurs spectaculaires. Globalement, les particules sont directement intégrées à la dalle afin d’absorber les ondes lumineuses qui ne sont pas utiles et ainsi restituer exactement chaque couleur. D’après LG, l’utilisation de Nano celle permet de réduire l’altération des couleurs et les éventuelles instabilités de l’image.

LG 65SK8100

© LaboFnac

Ce qui se confirme au sein des mesures que nous avons effectuées sur le LG 65SK8100. Celui-ci affiche des couleurs très riches et une colorimétrie qui va au-delà du triangle de référence EBU. La dérive des couleurs est un peu plus marquée que sur le 65SK8500, notamment les verts et bleus.

Couleurs

Richesse Dérive
86

L'uniformité

Avec une série SK8500 très moyenne en matière d’uniformité, on ne s’attendait pas à un miracle de la part du LG 65SK8100. Comme prévu, celui-ci fait moins bien que son grand frère avec un écart d’uniformité de luminance très moyen de 38% (contre 27% pour le 65SK8500). Nous avons mesuré une luminosité maximale de 90 cd/m2 au centre de la dalle, et une luminosité minimale de seulement 56 cd/m2 dans le coin supérieur droit.

LG 65SK8100

© LaboFnac

L’écart de chrominance lui aussi tout juste moyen, est tout de même meilleur que sur le 65SK8500. Nous avons relevé un Delta U’V’ de 0,0072 contre 0,0089 (plus cette valeur est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles).

Uniformité

Luminance Chrominance
55

Conclusion

Sur le papier, le LG 65SK8100 est une aubaine. Un grand écran de 65 pouces avec des technologies récentes telles que Google Assistant, une connectivité étoffée, une interface pratique bien que vieillissante et surtout un prix très agressif. Cependant, les amateurs de belles images n’y trouveront pas forcément leur compte. La faute à un taux de contraste beaucoup trop faible au regard des standards actuels, et une uniformité qui laisse à désirer. Restent des couleurs qui, elles, sont très fidèles.

Note technique du Labo

Contraste

Homogénéité Zonage
73

Progressivité

Gamma Directivité
8.37.7

Couleurs

Richesse Dérive
86

Directivité

Delta noir Delta couleurs
76

Uniformité

Luminance Chrominance
55

A partir de 709€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.