LaboFnac

Test Labo du LG 55SK8100 : pour des couleurs presque parfaites

LG 65SK8100

Disponible à moins de 800 euros, le LG 55SK8100 offre des technologies intéressantes, qu’il s’agisse de la reconnaissance vocale avec l’intelligence artificielle, ou encore de Google Assistant. Bien que vieillissant, le système WebOS associé à la télécommande Magic Remote reste très efficace. Si l’uniformité de la dalle est perfectible, on apprécie la richesse et la fidélité des couleurs, associée à la maîtrise de la directivité et la progressivité de l’affichage du téléviseur. Des atouts qui sont néanmoins ternis par un taux de contraste très décevant.

Note technique du Labo

  • - La richesse et la fidélité des couleurs
  • - La directivité et la progressivité bien maîtrisées
  • - L’intégration de Google Assistant
  • - Le taux de contraste décevant
  • - L’uniformité très moyenne pour un 55 pouces

A partir de 1164€53 sur Fnac.com Acheter

Après avoir éprouvé sa mouture de 65 pouces au sein de notre Labo, nous nous sommes intéressés à la version 55 pouces du SK8100 de LG. Un téléviseur 4K UHD lancé à moins de 1 000 euros adoptant une dalle NanoCell et offrant une compatibilité avec le format Dolby Atmos. Parvient-il à convaincre ? La réponse dans les lignes qui suivent.

L'ergonomie et le design

À l’instar de son grand frère, le 65SK8100, le LG 55SK8100 bénéficie de nombreuses technologies telles qu’une dalle NanoCell, le processeur d’image Alpha 7, ou encore la prise en charge du format Dolby Atmos. Rien ne change côté design, avec toujours cette robe grise qui surmonte un pied incurvé. S’il est plus petit, le téléviseur n’est pas mieux adapté à l’installation d’une barre son devant lui.

LG 55SK8100

©LG

Bon point, la connectique du LG 55SK8100 est identique à celle du 65 pouces, et il y a de quoi faire. On profite ainsi de quatre entrées HDMI, deux à l’arrière et deux sur le côté dont une ARC, ainsi que de trois ports USB dont un sur le côté pour un accès aisé là aussi. S’ajoutent une sortie audio numérique optique, une prise casque, un port Ethernet RJ45, un port CI+ 1.4, et deux prises antenne (RF et Satellite). Côté connexions sans fil, le LG 55SK8100 peut s’appuyer sur le Wi-Fi 802.11 ac et le Bluetooth 4.2.

LG 55SK8100

©LG

Comme pratiquement tous les téléviseurs de LG de milieu et haut de gamme, le 55SK8100 est animé par WebOS. Ce système d’exploitation a l’avantage d’être très simple à utiliser. Il propose, pour les principales fonctions, un bandeau qui vient se superposer sur le bas de l’image. Pour accéder aux différentes rubriques, LG propose sa télécommande Magic Remote qui est elle aussi commune à pratiquement toutes les gammes. Cette dernière intègre un gyroscope de sorte qu’il suffit de la pointer vers l’écran pour mouvoir le curseur à l’écran. Quelques minutes suffisent pour le maîtriser, comme c’était le cas de la console Nintendo Wii en son temps.

LG AI ThinQ

©LG

Samsung propose son mode Ambiant sur ses téléviseurs QLED haut de gamme, LG réplique avec le Mode Galerie. Moins évolué que le système concurrent, celui-ci permet néanmoins d’afficher une sélection d’images agrémentée de musique plutôt que de voir un rectangle noir trôner au beau milieu de son salon. La partie son du LG 55SK8100 est identique à celle de son grand frère de 65 pouces, et s’appuie sur deux enceintes qui délivrent une puissance limitée à 20 W. C’est suffisant pour regarder la plupart des programmes télé, mais pas forcément pour s’immerger dans un film. Notez également que le 55SK8100 prend en charge le récent format Dolby Atmos en plus du Dolby Surround et du DTS. Enfin, le constructeur propose de mettre les voix en avant à l’aide de sa technologie propriétaire Clear Voice III.

LG 55SK8100

©LG

Pour finir et comme nous l’indiquions en préambule, le LG 55SK8100 intègre un processeur d’image Alpha 7, mais aussi LG ThinQ AI et Google Assistant. Le premier est disponible dans 10 langues, dont le français. Il s’agit d’un assistant vocal qui met à profit l’intelligence artificielle pour répondre à des questions du type « qui est cet acteur ? » lorsque vous regardez un film, ou pour basculer sur l’entrée vidéo de votre choix. Notez que nous n’avons pas été en mesure de tester ces fonctionnalités. De son côté, Google Assistant peut lui aussi répondre à des questions, mais pas sur ce qui se passe à l’écran. Globalement le système fonctionne comme avec les requêtes sur le moteur de recherches de la firme de Mountain View, mais à la voix. Il permet également de contrôler vocalement des objets connectés tels que les prises ou les ampoules, par exemple.

Les contrastes

LG 55SK8100 pâtit des mêmes défauts que son grand frère de 65 pouces. S’il s’avère plus lumineux que ce dernier (nous avons relevé 247 cd/m2 au centre de la dalle contre 181 cd/m2 pour le 65SK8100), le niveau de noir reste décevant à 0,19 cd/m2. On rappelle que plus ce chiffre est proche de zéro et plus le noir est profond.

LG 55SK8100

© LaboFnac

À l’inverse, l’homogénéité est plutôt bonne. Elle se contente de fuites de lumière contenues et un noir de 0,043 cd/m2 au-dessus du cache appliqué au centre de l’écran, 0,046 cd/m2 en bas, 0,019 cd/m2 à gauche et enfin 0,025 cd/m2 à droite. Au final, si on obtient un taux de contraste en hausse par rapport eu 65SK8100, le 55SK8100 reste très limité en la matière et se contente d’un taux de seulement 1 300.

Contraste

Homogénéité Zonage
83

La progressivité

Le téléviseur se montre plus à l’aise en matière de progressivité. On rappelle que ce test consiste à évaluer la fidélité du signal vidéo de sortie par rapport à la source en entrée. Ceci se traduit par l’analyse des deux courbes de gamma qui doivent être aussi parallèles que possible.

LG 55SK8100

© LaboFnac

Ainsi, la courbe de gamma du LG 55SK8100 est excellente, et associée à une directivité correcte. En effet, en réalisant des mesures à partir de cinq zones d’observation avec un angle qui varie de 45 degrés, nous sommes en mesure de simuler les différentes positions d’observation du téléviseur : assis en face, à droite ou à gauche. À défaut d’être très élevé, le niveau de la luminosité du 55SK8100 est un peu plus élevé que celui de son grand frère. Pas de quoi sauter au plafond non plus, puisque nous avons relevé seulement 76 cd/m2 à gauche et 74 cd/m2 à droite. Autant que possible, il vaudra donc mieux être assis dans l’axe du téléviseur.

Progressivité

Gamma Directivité
9.18.1

La directivité

Le test de directivité nous permet d’évaluer la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. La luminosité du téléviseur est donc réglée sur la valeur maximale pendant toute la durée du test, et les mesures sont effectuées sur différents points avec des positions d’observation différentes. 

LG 55SK8100

© LaboFnac

Comme pour le LG 65SK8100, la directivité du 55SK8100 est plutôt bonne qu’il s’agisse des couleurs ou des écarts dans les noirs. Nous avons mesuré 0,19 cd/m2 au centre de l’image, 0,212 cd/m2 à gauche et 0,181 cd/m2 à droite. Toutefois, le taux de contraste s’écroule, passant d’un petit 1 300 au centre de la dalle à seulement 358 à gauche et à 409 à droite.

Directivité

Delta noir Delta couleurs
78

La colorimétrie

On touche ici au gros point fort du LG 55SK8100 qui bénéficie lui aussi de la technologie Nano Cell. Le constructeur promet des couleurs spectaculaires et il n’a pas menti, comme on peut le voir ci-dessous. Les couleurs sont riches, allant au-delà du triangle EBU de référence. 

LG 55SK8100

© LaboFnac

Et pour ne rien gâcher, la dérive est limitée. Un excellent résultat rendu possible par l’utilisation de particules qui sont directement intégrées dans la dalle afin d’absorber les ondes lumineuses qui ne sont pas utiles. Il est ainsi possible de restituer exactement chaque couleur de réduire l’altération des couleurs ainsi que les éventuelles instabilités de l’image.

Couleurs

Richesse Dérive
8.28

L'uniformité

Le LG 55SK8100 ne renie pas son lien de parenté avec le 65SK8100. Ces deux modèles sont à peine moyens en matière d’uniformité de la dalle. L’écart d’uniformité de luminance est un peu meilleur sur le 55 pouces que sur le 65 pouces (34 % contre 38 %), et la luminosité maximale est en hausse à 270 cd/m2 au centre de la dalle (contre 90 cd/m2 pour le LG 65SK8100). La luminosité minimale est également plus importante, puisqu’elle s’établit à 178 cd/m2 dans le coin inférieur droit (56 cd/m2 dans le coin supérieur droit pour le 65 pouces).

LG 55SK8100

© LaboFnac

Cependant, l’écart de chrominance est encore plus important que sur son grand frère et le LG 55SK8100 doit affiche un bien piètre Delta U’V’ de 0,0092 (plus cette valeur est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles).

Uniformité

Luminance Chrominance
74

Conclusion

Disponible à moins de 800 euros, le LG 55SK8100 offre des technologies intéressantes, qu’il s’agisse de la reconnaissance vocale avec l’intelligence artificielle, ou encore de Google Assistant. Bien que vieillissant, le système WebOS associé à la télécommande Magic Remote reste très efficace. Si l’uniformité de la dalle est perfectible, on apprécie la richesse et la fidélité des couleurs, associée à la maîtrise de la directivité et la progressivité de l’affichage du téléviseur. Des atouts qui sont néanmoins ternis par un taux de contraste très décevant.

Note technique du Labo

Contraste

Homogénéité Zonage
83

Progressivité

Gamma Directivité
9.18.1

Couleurs

Richesse Dérive
8.28

Directivité

Delta noir Delta couleurs
78

Uniformité

Luminance Chrominance
74

A partir de 1164€53 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.