LaboFnac

Test Labo du LG 43UK6950 : peut mieux faire

test LG 43UK6950

Un peu mieux équipé que le 43UK6400, le LG 43UK6950 peut difficilement justifier son tarif plus élevé. La faute à un taux de contraste trop faible pour un téléviseur 4K UHD, et à une uniformité indigne d’un modèle positionné en milieu/haut de gamme. Reste une présentation soignée, une interface WebOS efficace et l’intégration de Google Assistant pour les plus geeks d’entre vous. Pas sûr que cela suffise néanmoins.

Note technique du Labo

  • - La restitution des couleurs
  • - La directivité maîtrisée
  • - Le taux de contraste bien trop faible
  • - L’uniformité décevante

A partir de 419€00 sur Fnac.com Acheter

Après le 43UK6400, nous avons pu tester le LG 43UK6950. Mieux équipé, le téléviseur peut-il faire mieux que son petit frère qui, malgré de grosses lacunes, affichait un potentiel certain ? La réponse dans ce test.

L'ergonomie et le design

Positionné au-dessus de la gamme UK6400, le LG 43UK6950 ne se démarque que par sa couleur plus foncée. Aucun changement donc au niveau design général, avec toujours une dalle 4K UHD de 43 pouces montée sur un seul et unique pied courbé.

LG 43UK6950

© LG

C’est au niveau de la connectivité que le LG 43UK6950 marque sa (petite) différence. Il bénéficie de quatre entrées HDMI contre trois pour le 43UK6400, deux à l’arrière et deux sur le côté, dont une ARC. Le reste ne change pas. On retrouve deux ports USB (dont un sur le côté), une entrée composite et une entrée composante, une sortie audio numérique optique, un port CI+ et des prises antennes. Le téléviseur peut accéder à Internet via le port Ethernet RJ45 ou le WiFi ac, tandis que la connexion Bluetooth 4.2 permet là aussi de connecter des périphériques compatibles.

LG 43UK6950

© LG

Côté audio c’est là encore un copier-coller. Deux haut-parleurs délivrent une puissance totale de 20 Watts. Le LG 43UK6950 embarque un décodeur DTS Virtual X et les technologies Clear Voice III et ASC (Adaptative Sound Control). La première a pour but d’amplifier les voix, tandis que la seconde adapte automatiquement le volume sonore pour éviter les pics, notamment pendant les coupures publicitaires. Notez enfin que le téléviseur est équipé du Bluetooth pour l’utiliser avec un casque compatible le soir par exemple, ou le connecter à une enceinte externe sans fil.

LG 43UK6950

© LG

Enfin, comme le 43UK6400 et tous les autres téléviseurs LED haut de gamme et OLED de la marque, le LG 43UK6950 dispose du système d’exploitation WebOS. Ce dernier se démarque des systèmes concurrents par son interface colorée intuitive et couplée à la télécommande Magic Remote. Celle-ci est équipée d’un gyroscope de sorte qu’il suffit de la pointer vers le téléviseur pour contrôler le curseur à l’écran. L’interface se présente sous la forme d’un bandeau qui s’affiche en surimpression en bas de l’image. Il permet d’accéder aux chaînes favorites, aux principales applications (dont YouTube et Netflix) et aux sources vidéo. Avant de passer aux tests, sachez également que le LG 43UK6950 embarque Google Assistant pour profiter de la commande vocale.

LG 43UK6950

© LG

Les contrastes

Pour évaluer le taux de contraste du LG 43UK6950 nous procédons à une mesure d’homogénéité et à une mesure de zonage à l’aide d’une mire à damier. Le 43UK6400 ne brillait pas vraiment au niveau de son taux de contraste et son grand frère fait à peine mieux. Nous avons relevé une luminosité en hausse avec 297 cd/m2 au lieu de 238 cd/m2 au centre de la dalle. Les noirs sont encore moins profonds, avec une mesure de 0,28 cd/m2.

LG 43UK6950

© LaboFnac

Alors que le 43UK6400 se débrouillait tant bien que mal pour gérer les fuites de lumières, il n’en va pas de même pour le 43UK6950. En appliquant un cache sur la dalle, nous avons mesuré un niveau de noir de 0,276 cd/m2 au-dessus, 0,24 cd/m2 sur la gauche, 0,311 cd/m2 sur la droite et 0,305 cd/m2 en dessous. Sans surprise, le taux de contraste du LG 43UK6950 est extrêmement décevant avec un rapport du blanc sur le noir de 1061 quand son petit frère affichait déjà un piètre 1273.

Contraste

Homogénéité Zonage
45

La progressivité

Les choses rentrent dans l’ordre quand on se penche cette fois sur la progressivité du téléviseur. Le LG 43UK6950 retranscrit correctement le signal vidéo original, comme le montre le graphique ci-dessous. La courbe du signal vidéo en sortie est conforme à celle du signal vidéo en entrée du téléviseur.

LG 43UK6950

© LaboFnac

Il en va de même pour la directivité, même si, comme c’est souvent le cas, la perte de luminosité dans les angles est conséquente. En mesurant celle-ci sous cinq angles d’observation qui varient de 45 degrés, nous pouvons simuler les différentes positions d’observation du téléviseur (assis sur le côté ou par terre dans un salon, notamment). La luminosité du LG 43UK6950 passe de 297 cd/m2 dans l’axe à seulement 77 cd/m2 à gauche et 79 cd/m2 à droite. De valeurs similaires à celles du 43UK6400 et qui confirme que dans l’idéal, il vaudra mieux être assis dans l’axe du téléviseur pour conserver une qualité d’image satisfaisante.

Progressivité

Gamma Directivité
7.36.8

La directivité

Le LG 43UK6950 ne semble pas particulièrement affecté par la directivité. En atteste le niveau des noirs qui reste homogène dans l’axe et dans les angles, à défaut d’être des plus profonds.

LG 43UK6950

© LaboFnac

Nous avons mesuré un niveau de noir de 0,28 cd/m2 au centre de la dalle, de 0,277 cd/m2 à gauche et de 0, 229 cd/m2 à droite. En revanche, la perte de contraste est importante. Celui-ci passe de 1061 dans l’axe à 278 dans l’angle gauche et 345 dans l’angle droit.

Directivité

Delta noir Delta couleurs
78.3

La colorimétrie

Comme le 43UK6400, le LG 43UK6950 offre une belle colorimétrie avec des couleurs suffisamment riches, comme le montre le graphique ci-dessous. Certes, il couvre tout juste le triangle de référence EBU, mais cela suffit à garantir une restitution fidèle des couleurs, d’autant que la dérive est limitée et surtout concentrée dans les bleus. Pas de quoi gâcher le visionnage, donc.

LG 43UK6950

© LaboFnac

Couleurs

Richesse Dérive
7.28.3

L'uniformité

Alors que le LG 43UK6400 nous avait déçus en matière d’uniformité, le 43UK6950 fait un peu mieux à ce niveau. En effet, l’écart d’uniformité de luminance est ici de 28 % contre 42 % pour le premier. Comme d’habitude, nous avons aussi divisé la dalle en 35 zones de taille égale afin d’identifier celles qui affichent la luminosité minimale et maximale. Le minimum est atteint dans le coin inférieur droit avec 216 cd/m2, et le maximum juste à gauche du centre de la dalle avec 302 cd/m2.

LG 43UK6950

© LaboFnac

Malheureusement, pas de miracle au niveau de l’écart d’uniformité de chrominance, qui est aussi mauvais ici que sur le 43UK6400, avec un delta U’V’ de 0,0101. Plus ce chiffre est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles sur toute la surface de la dalle LED, ce qui n’est pas le cas ici.

Uniformité

Luminance Chrominance
83

Conclusion

Un peu mieux équipé que le 43UK6400, le LG 43UK6950 peut difficilement justifier son tarif plus élevé. La faute à un taux de contraste trop faible pour un téléviseur 4K UHD, et à une uniformité indigne d’un modèle positionné en milieu/haut de gamme. Reste une présentation soignée, une interface WebOS efficace et l’intégration de Google Assistant pour les plus geeks d’entre vous. Pas sûr que cela suffise néanmoins.

Note technique du Labo

Contraste

Homogénéité Zonage
45

Progressivité

Gamma Directivité
7.36.8

Couleurs

Richesse Dérive
7.28.3

Directivité

Delta noir Delta couleurs
78.3

Uniformité

Luminance Chrominance
83

A partir de 419€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.