LaboFnac

Test Labo du LG OLED 55E9PLA : excellent, mais un peu moins que sa version de 65″

test LG OLED 55E9PLA

Sans atteindre la perfection de son grand frère de 65 pouces, le LG OLED 55E9PLA est un excellent téléviseur OLED. Son design original dissimule une barre de son et son interface sympathique sous WebOS se montre très performante. Toutefois, nos outils de mesure ne pardonnent pas le moindre écart et le téléviseur se voit légèrement pénalisé avec une moindre richesse dans les couleurs et une uniformité en retrait. De menus défaut qui heureusement ne seront pas visibles à l'oeil nu.

Note technique du Labo

  • - Le design original
  • - La qualité des images
  • - La partie son plus soignée que la moyenne
  • - Des couleurs moins riches que sur la version de 65 pouces
  • - L'uniformité en retrait face au LG OLED 65E9

A partir de 1962€17 sur Fnac.com Acheter

LG est aujourd'hui l'une des marques références en matière d'OLED. Après un excellent LG OLED 65E9PLA, nous nous sommes intéressés à son petit frère de 55 pouces. Plus abordable, ce dernier est-il aussi performant ?

L'ergonomie et le design

LG Display est devenue incontournable avec ses dalles OLED qui équipent non seulement LG Electronics, mais également ses concurrents, de Sony à Philips en passant par Panasonic par exemple. Doté du même design original que le LG OLED 65E9 qui s’était illustré lors de nos tests au labo, le LG OLED 55E9PLA se différencie uniquement par sa diagonale de 55 pouces.

Outre les bords extrêmement fins, la dalle en verre déborde du cadre tandis que le pied déporté à l’arrière se fait discret. Il s’accompagne de guides qui permettent de dissimuler les câbles sous un cache.

Comme pour les précédentes générations de téléviseurs OLED, la partie inférieure au dos du LG OLED 55E9PLA est plus épaisse que le haut afin de loger l’électronique du téléviseur et toute la connectique. Celle-ci est aussi riche que sur le modèle de 65 pouces avec quatre entrées HDMI 2.1 dont une eARC, trois ports USB dont un USB 3.0, un port Ethernet RJ45, une sortie audio numérique optique, une sortie casque 3,5 mm, un port CI+ 1.4 et les connecteurs antenne/satellite. Bluetooth (en version 5.0) et Wi-Fi (802.11ac) sont aussi de la partie.

Pas de changement non plus du côté de la partie audio avec une barre de son qui est intégrée sur la face avant et sur toute la largeur du LG OLED 55E9PLA, juste en dessous de la dalle OLED. Quatre haut-parleurs de 10 W chacun et un caisson de graves de 20 W délivrent une puissance totale de 60 W. Des décodeurs DTS et Dolby Atmos sont intégrés, tandis que la technologie Clear Voice III qui se destine à amplifier les dialogues.

Enfin, LG reste fidèle au système d’exploitation WebOS qui a été redessiné pour cette nouvelle génération de téléviseurs OLED. Parfaitement fluide grâce au processeur Alpha 9 de deuxième génération, l’interface se montre aisée à appréhender. Classique, elle se présente sous la forme d’un bandeau qui se superpose à l’image pour accéder aux différentes sources vidéo et aux services de vidéo à la demande. Pour ce faire, LG propose une télécommande Magic Remote qui a fait ses preuves et qui n’a pratiquement pas évolué depuis plusieurs années. Simple à utiliser, il suffit de la pointer vers le LG OLED 55E9PLA pour contrôler un curseur qui apparaît à l’écran. Le procédé demande un petit temps d’adaptation et des boutons sont disponibles pour une utilisation plus classique.

Par ailleurs, les incontournables assistants vocaux sont intégrés avec Google Assistant et Amazon Alexa. Enfin, LG propose un Mode Galerie pour transformer le téléviseur en tableau ou en cadre photo plutôt que d’avoir un rectangle noir qui trône dans le salon.

Les contrastes

Alors que le LG OLED 65E9 affichait une luminosité relativement faible (98 cd/m2), le LG OLED 55E9PLA se montre bien plus lumineux avec 257 cd/m2 dans l’axe. Forcément s’agissant d’une dalle OLED, les pixels sont complètement éteints pour afficher du noir à 0 cd/m2. Forcément, aucune fuite de lumière n’est à déplorer et le taux de contraste est stratosphérique.

Contraste

Homogénéité Zonage
1010

La progressivité

Le test suivant consiste simplement à comparer la courbe de gamma du signal vidéo en sortie du téléviseur avec celle du signal d’origine. Malgré un décrochage entre 1 et 8 bits, le LG OLED 55E9PLA ne dénature pas le signal vidéo en entrée.

Nous avons aussi effectué des mesures de progressivité sous cinq angles d’observation, comme si plusieurs téléspectateurs étaient assis devant le LG OLED 55E9PLA. La technologie montre là aussi sa supériorité afin de profiter d’une qualité d’image optimale quel que soit l’angle de vision.

Progressivité

Gamma Directivité
7.67.6

La directivité

La directivité du téléviseur est évaluée à partir de la dérive en couleur en fonction du point d’observation. Nous réalisons un balayage sur plusieurs points avec des positions différentes et nous mesurons le niveau des noirs pour évaluer l’impact de l’angle de vision.

Là encore, l’OLED permet d’afficher une image et des noirs parfaits quel que soit l’endroit où vous vous trouvez. De la même façon, la colorimétrie est irréprochable que vous soyez assis dans l’axe ou sur les côtés du LG OLED 55E9PLA.

Directivité

Delta noir Delta couleurs
1010

La colorimétrie

Les téléviseurs OLED sont également connus pour la grande richesse des couleurs affichées. S’il couvre aisément le triangle de référence EBU, le LG OLED 55E9PLA est un peu moins à l’aise que son grand frère avec le DCI-P3 qui est plus exigeant. Très performant dans les rouges et dans les bleus, le téléviseur affiche une légère lacune dans les verts. En revanche la dérive des couleurs est inexistante.

Couleurs

Richesse Dérive
8.310

L'uniformité

Avec une diagonale de 55 pouces contre 65 pouces pour le OLED 65 E9, le LG OLED 55E9PLA affiche un écart d’uniformité de luminance négligeable de 4% seulement, ce qui est excellent. En divisant la dalle en 35 zones de taille égale, nous avons identifié celles où la luminosité est au maximum et au minimum. Le maximum de 129 cd/m2 est atteint dans plusieurs zones en rayonnant autour du centre de la dalle. Le minimum de 124 cd/m2 a été relevé sur les bords droit et gauche.

En revanche, l’écart d’uniformité de chrominance est plus prononcé avec un delta U’V’ de 0,0063 pour le LG OLED 55E9PLA contre 0,0048 pour son grand frère de 65 pouces (plus ce chiffre est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles à la réalité).

Uniformité

Luminance Chrominance
106

Conclusion

Sans atteindre la perfection de son grand frère de 65 pouces, le LG OLED 55E9PLA est un excellent téléviseur OLED. Son design original dissimule une barre de son et son interface sympathique sous WebOS se montre très performante. Toutefois, nos outils de mesure ne pardonnent pas le moindre écart et le téléviseur se voit légèrement pénalisé avec une moindre richesse dans les couleurs et une uniformité en retrait. De menus défaut qui heureusement ne seront pas visibles à l'oeil nu.

Note technique du Labo

Contraste

Homogénéité Zonage
1010

Progressivité

Gamma Directivité
7.67.6

Couleurs

Richesse Dérive
8.310

Directivité

Delta noir Delta couleurs
1010

Uniformité

Luminance Chrominance
106

A partir de 1962€17 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.