LaboFnac

Prise en main du Nebula Capsule II : le mini-projecteur passe enfin à la HD

Prise en main Nebula Capsule II

Le Nebula Capsule 2 représente incontestablement une belle évolution du concept initié avec le premier Capsule. Si ce dernier représentait déjà une solution très polyvalente, il affichait vite ses limites en termes de qualité de projection. Le Capsule 2 progresse beaucoup de ce côté-là. Même s’il ne prétend toujours pas détrôner un « vrai » projecteur, il se montre désormais capable d’afficher une qualité d’image suffisamment correcte pour permettre de regarder un film complet ou un épisode de série. Sans surprise, il faudra vous placer dans une pièce assez sombre pour bénéficier d’une grande taille d’image. Cerise sur le gâteau : l’appareil s'avère même utilisable dans un environnement assez éclairé. Il faudra en revanche faire des concessions sur la taille de l’image. Son tarif pourra certes refroidir quelques ardeurs, mais le Capsule 2 est un petit projecteur vraiment très polyvalent, qui se fait oublier dans un sac à dos et permet de profiter d’une image très correcte dans de nombreuses conditions. Il s’agit donc d’un produit unique en son genre, qui mérite son prix pour ceux qui recherchent ce genre d’usages.

  • - Le rendu de l'image, très correcte pour le format
  • - La possibilité de l'utiliser même en plein jour, avec une d'image plus restreinte
  • - La connectivité assez riche
  • - L'intégration d'Android TV
  • - Le prix pourra en rebuter certains

Avec le Nebula Capsule 2, le constructeur Anker dégaine une évolution très significative de son premier modèle, avec notamment l’arrivée de la résolution HD, d’une meilleure luminosité et de l’interface Android TV. Voyons ensemble si ce nouveau picoprojecteur de la taille d’une canette est à la hauteur de ses promesses.

En octobre dernier, le constructeur Anker levait le voile sur le Nebula Capsule 2, un petit projecteur très prometteur. Nous étions d’autant plus impatients de le tester que nous nous étions frottés à son prédécesseur, le premier Nebula Capsule, un picoprojecteur de la forme et de la taille d’une canette de soda. Pour résumer ce que nous vous en disions à l’époque : il s’agissait d’un produit très pratique à emporter partout, mais qui péchait par la qualité globale de son rendu vidéo. L’appareil n’était en effet capable que de projeter une image 480p, avec une luminosité de 100 lumens. Ce qui ne l’empêchait pas de rendre de fiers services. L’appareil compensait en effet ses limitations techniques par une versatilité assez exceptionnelle à l’usage.
Avec le Capsule 2, le constructeur a évidemment revu sa copie, avec des évolutions techniques très significatives sur le papier. Parmi ces améliorations notables, citons pêle-mêle la luminosité qui grimpe à 200 lumens, la résolution désormais HD 720p, un haut-parleur de 8W (contre 5 auparavant), l’interface qui passe à Android TV et l’apparition d’un port USB-C qui permet la recharge rapide pour la batterie plus grosse, de 9700 mAh.

Prise en main Nebula Capsule II

@Anker Nebula

Design et ergonomie

Gamme Capsule oblige, le produit que nous testons ici reprend le format cylindrique de son prédécesseur. Comme vous pouvez le constater sur les photos, le tout ressemble beaucoup à une canette, de 8 cm de diamètre pour 15 cm de haut. Le Capsule 2 tient facilement dans une seule main. Dommage que le constructeur ne fournisse plus la petite housse de transport que l’on trouvait dans la boîte du premier modèle. À 680 g sur la balance, ce produit est un peu plus lourd que le précédent, qui pesait 470 g seulement. Néanmoins, cela ne change pas grand-chose à l’usage et les 200 grammes de plus ne se font absolument pas sentir lorsqu’il est transporté dans un sac à dos. Le plastique utilisé pour fabriquer le tout semble très solide et on aurait même pu envisager de transporter la bête sans protection si le bloc optique avait disposé d’un cache. Mais ici, il est simplement protégé par une couche de verre.
Côté connectique, le Capsule 2 se montre assez complet. En plus du port HDMI 1.4, il dispose aussi d’un classique port USB-A, d’une entrée audio et de compatibilité avec le Wi-Fi et le Bluetooth. Pour le piloter, vous pouvez utiliser la télécommande fournie ou l’application Nebula Connect.

Prise en main Nebula Capsule II

@Anker Nebula

À l'usage

Si l’appareil enregistre plus évolutions bienvenues, c’est tout de même sur sa qualité d’image qu’il était attendu au tournant. Comme dit plus haut, la résolution 480p du premier modèle cède sa place à une résolution HD 720p. De même, la luminosité de l’image passe de 100 à 200 Lumens. Au-delà des chiffres et des caractéristiques, le bond qualitatif est clairement perceptible dès qu’on lance une vidéo. Bien sûr, ce n’est toujours pas avec ce genre d’appareil que vous allez transformer une pièce en Home Cinema. Néanmoins, le rendu est nettement plus propre que sur la première version, avec une finesse d’affichage désormais correcte. Le constructeur promet une image pouvant atteindre 100″ (254 cm) de diagonale. Et dans les faits, le rendu reste correct même en atteignant cette taille d’image. Quant à la luminosité améliorée, son bénéfice se fait lui aussi ressentir dans la plupart des situations. Si vous voulez profiter de la plus grande image possible, il n’y a toutefois pas d’échappatoire : il va falloir plonger la pièce dans l’obscurité. Encore une fois, n’allez pas imaginer que le Capsule 2 peut remplacer un « vrai » projecteur à domicile. Néanmoins, grâce à sa définition HD, le petit appareil dépanne formidablement bien, que ce soit en intérieur ou en extérieur, tant que vous avez sous la main une surface blanche pour projeter. D’ailleurs, on apprécie particulièrement le focus automatique, qui s’avère aussi rapide qu’efficace.

Prise en main Nebula Capsule II

@Anker Nebula

Une fois l’appareil mis sous tension, on remarque immédiatement que la version customisée d’Android 7.1 présente sur le premier capsule laisse ici sa place à Android TV en bonne et due forme, en version 9.0 qui plus est. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour l’ergonomie de l’interface, car Android TV a été pensé d’emblée pour une navigation avec télécommande. Rappelons qu’il s’agit de la version du système d’exploitation de Google pensée pour les Smart TV. Ici, tout est bien intégré. Du coup, on retrouve aussi la boutique d’applications officielle Google Play, absente de la précédente version. Cette boutique est la garantie de trouver des applications parfaitement optimisées pour une utilisation en mode téléviseur. Seul Netflix manque pour l’instant à l’appel sur le Play Store. Néanmoins, le constructeur a réussi à contourner cette limitation. Il suffit en effet de télécharger son application Nebula Manager sur Google Play. Cette dernière permet ensuite de rapatrier assez facilement les applis Netflix, Prime Video, et même Aptoide TV, une boutique alternative d’applications. Une solution qui enrichit largement les possibilités offertes par le Capsule 2, même si toutes les applis en provenance d’Aptoide ne sont pas compatibles avec le produit.

Prise en main Nebula Capsule II

@Anker Nebula

Ce petit projecteur fait également un très bon compagnon pour les joueurs. Car même si sa résolution native n’excède pas la HD 720p, il se montre tout de même capable de supporter un flux vidéo Full HD 1080p, à 60 i/s. Le tout est compatible avec toutes les consoles disposant d’un port HDMI, y compris la Nintendo Switch, La PS4 Pro ou encore la Xbox One X. Pour ceux qui veulent jouer sans avoir à transporter leur console, il est aussi possible de télécharger des jeux Android depuis Google Play et d’y jouer avec une manette. Il suffit pour cela d’appairer un contrôleur avec le projecteur. Cela se fait aussi facilement que sur un smartphone ou une tablette Android.
Dans l’ensemble, si l’arrivée d’Android TV représente une bonne nouvelle pour la grande majorité des utilisateurs, elle risque tout de même de frustrer ceux qui aimaient installer eux-mêmes leurs applications. En effet, cette version du système d’exploitation de Google se montre moins permissive avec les bidouillages que ne le sont les autres. Il reste possible d’installer soi-même des applis, mais cela se révèle nettement moins facile que d’installer un .apk qu’on aurait préalablement téléchargé ou chargé sur une clé USB.

Prise en main Nebula Capsule II

@Anker Nebula

Passons maintenant aux performances audio de l’appareil. Comme dit en préambule, le haut-parleur de 5W sur le premier modèle à 8W sur l’appareil que nous testons ici. Une très bonne nouvelle dans la mesure où le Capsule 2 peut aussi être utilisé en tant qu’enceinte connectée. Son rendu sonore est très correct et rendra de fiers services pour sonoriser une soirée. Évidemment, il ne faut pas non plus en attendre des miracles. On apprécie aussi cette puissance audio supplémentaire pour le visionnage de vidéo.
Enfin, terminons avec l’autonomie, de 3h d’après les dires du constructeur. À l’usage, la promesse est tenue dans l’ensemble. Elle peut varier un peu en fonction de vos activités. Mais même en ne faisant que du streaming vidéo, l’appareil a été en mesure de tenir plus de 2h30. Une autonomie qui suffit donc à visionner en intégralité la plupart des films.

Prise en main Nebula Capsule II

@Anker Nebula

Conclusion

Le Nebula Capsule 2 représente incontestablement une belle évolution du concept initié avec le premier Capsule. Si ce dernier représentait déjà une solution très polyvalente, il affichait vite ses limites en termes de qualité de projection. Le Capsule 2 progresse beaucoup de ce côté-là. Même s’il ne prétend toujours pas détrôner un « vrai » projecteur, il se montre désormais capable d’afficher une qualité d’image suffisamment correcte pour permettre de regarder un film complet ou un épisode de série. Sans surprise, il faudra vous placer dans une pièce assez sombre pour bénéficier d’une grande taille d’image. Cerise sur le gâteau : l’appareil s'avère même utilisable dans un environnement assez éclairé. Il faudra en revanche faire des concessions sur la taille de l’image. Son tarif pourra certes refroidir quelques ardeurs, mais le Capsule 2 est un petit projecteur vraiment très polyvalent, qui se fait oublier dans un sac à dos et permet de profiter d’une image très correcte dans de nombreuses conditions. Il s’agit donc d’un produit unique en son genre, qui mérite son prix pour ceux qui recherchent ce genre d’usages.

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

  • Fred

    Merci pour cette critique très intéressante et prometteuse pour ce beau produit. L’article ne dit rien en revanche de la date de sortie en France (ou en Europe) de la Capsule II. En sait-on plus? merci

  • Philoo Lallemand

    Y a-t-il une reponse à la question de Fred? Ça m’intéresse aussi

  • Fred

    Pour information, je viens de voir que le videoproj est en vente sur Boulanger.com. Il reste introuvable par ailleurs donc je ne sais pas s’il s’agit de la sortie officielle…

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.