LaboFnac

Prise en main du Vivitek Qumi Q38 : le picoprojecteur Full HD qui tient ses promesses

Prise en main Qumi Q38

À l’heure du choix, il n’est vraiment pas difficile de vous recommander le Qumi Q38 de Vivitek. L’appareil n’est certes pas parfait, avec une image qui manque légèrement de piqué, des couleurs pas toujours fidèles ou encore des haut-parleurs assez anecdotiques. Mais ces défauts sont loin d’être rédhibitoires, surtout pour un picoprojecteur. L’appareil compense en effet ces petits ratés par une excellente versatilité à l’usage. D’abord parce qu’il est compact au regard de ses capacités. Vous pourrez ainsi l’utiliser facilement où que vous soyez, tant que vous avez un mur blanc dans les parages. Ensuite, il sait aussi se rendre utile chez vous, dans votre chambre ou salon. Toutefois, pour en profiter pleinement, mieux vaut tout de même s’en servir dans une pièce assez sombre. On apprécie aussi la présence d’Android, qui permet non seulement de lire des vidéos depuis une clé USB ou un disque dur, mais aussi d’accéder à des contenus en Wi-Fi, sans avoir à brancher quoi que ce soit sur le produit.

  • - Qualité d'image très correcte pour un picoprojecteur
  • - Dimensions compactes, facilement transportable
  • - Toutes les applis d'Android
  • - Connectique complète
  • - La présence d'une batterie
  • - Chargeur relativement encombrant
  • - Rendu vidéo correct, mais pas parfait
  • - Haut-parleurs vraiment peu puissants

A partir de 549€00 sur la Fnac.com Acheter

Avec le nouveau Qumi Q38, Vivitek promet un picoprojecteur offrant des performances proches de celles d’un modèle grand format, grâce notamment à une résolution Full HD 1080p et une luminosité de 600 lumens. Voyons ensemble si le pari est tenu.

Il n’y a pas si longtemps, la vidéoprojection était réservée à une catégorie de personnes capables d’investir dans un matériel assez coûteux et disposant d’un espace conséquent pour installer le tout. Mais avec l’évolution des technologies, ces barrières tombent petit à petit. D’abord parce que les vidéoprojecteurs sont de plus en plus abordables. Et pour le cas qui nous intéresse ici, parce que les picoprojecteurs ont fait leur apparition. Ces petits projecteurs portables ont l’avantage d’être transportables partout, et bénéficient de plus d’une batterie intégrée. Du coup, il suffit d’avoir un mur blanc pour pouvoir projeter un peu partout. En contrepartie, la luminosité et la résolution de ces objets étant moindres, le rendu s’avère logiquement moins abouti que celui d’un modèle classique. Avec le Qumi Q38 que nous prenons en main ici, la marque Vivitek promet de combler – au moins partiellement – le fossé qui sépare picoprojecteurs et projecteurs classiques. Pour y parvenir, ce Q38 promet une image Full HD 1080p, une luminosité de 600 lumens et 2h d’autonomie. Le tout dans un format qui reste compact. Il s’agit du second picoprojecteur DLP de Vivitek à proposer une telle définition d’image, après le Q8.

Prise en main Vivitek Qumi Q38

© Fahim Alloul / LaboFnac

Design et ergonomie

Le Q38 est loin d’être le premier picoprojecteur de Vivitek. Sa gamme Qumi perdure en effet depuis des années. Mieux, elle a même tendance à s’améliorer avec chaque nouveau modèle. Le fabricant sait donc y faire, comme on peut encore le constater avec ce produit. Il prend la forme d’un parallélépipède assez compact, de 188 x 118 x 34 mm, pour 746 g seulement. Avec de telles dimensions, il est tout à fait possible de le transporter partout avec vous, et même de l‘oublier au fond d’un sac à dos. D’autant que le fabricant a eu la bonne idée d’ajouter un petit volet coulissant pour protéger l’optique du projecteur. Sa conception se montre par ailleurs assez solide, avec un plastique de bonne qualité pour la coque. Dommage que Vivitek ne fournisse pas une housse de transport avec son appareil. Pour le reste, le Q38 est certes un peu plus grand et lourd que certains picoprojecteurs, mais le compromis entre sa taille et l’image qu’il est capable de projeter reste très satisfaisant.

© Fahim Alloul / LaboFnac

© Fahim Alloul / LaboFnac

Le dessus de l’appareil regroupe les touches de contrôles qui permettent de naviguer dans les menus et de lancer les contenus. Quant aux connectiques, elles sont toutes regroupées à l’arrière du produit. On y trouve un port pour carte microSD, deux ports USB, une sortie audio 3,5 mm et un connecteur HDMI 1.4, compatible HD 1080p et UHD-4K. Ce qui permet donc de brancher de manière classique une console, un lecteur DVD/Blu-Ray, etc.

© Fahim Alloul / LaboFnac

Malheureusement, c’est également à l’arrière que ce situe le récepteur infrarouge de la télécommande. Cela signifie donc qu’il faut impérativement que le projecteur soit placé devant vous pour que le signal passe. D’autant que la captation du signal s’avère particulièrement directive. Un choix vraiment malencontreux tant cela peut générer de la frustration à l’usage. Notamment si vous placez le projecteur à votre niveau ou derrière vous. Une télécommande Bluetooth aurait été une solution infiniment plus judicieuse.
Néanmoins, nous avons trouvé une parade efficace à ce problème en connectant une… souris. Il suffit en effet d’en brancher une filaire en USB, ou une sans-fil à l’aide du Bluetooth, pour voir s’évaporer tous les problèmes d’ergonomie de l’appareil. La navigation devient alors facile et plaisante dans les différents menus.
Passons rapidement sur les haut-parleurs 2 x 2W qui délivrent un son assez anecdotique. C’est mieux que rien, mais n’espérez pas que le son qu’ils procurent accompagnera dignement vos séances ciné sur le Q38.
Enfin, un mot sur le chargeur secteur, que nous trouvons un peu gros au regard de la compacité de l’appareil, comme vous pourrez le constater sur la photo ci-dessous.

Prise en main Vivitek Qumi Q38

© Fahim Alloul / LaboFnac

L’interface et les fonctions multimédias

Passons maintenant à l’interface. Celle du Q38 repose en effet sur Android 6.0, dans une version très modifiée ici. Le premier niveau de cette interface se présente en effet sous la forme de cartes, dans lesquelles il suffit de naviguer horizontalement. Simple et efficace donc.
Les entrailles de la bête abritant une configuration hardware somme toute modeste avec un processeur quadruple coeur Cortex-A53 et 1 Go de mémoire vive, vous ne serez pas surpris d’apprendre que cette interface n’est pas d’une fluidité à toute épreuve. Néanmoins, sa vitesse d’exécution reste acceptable, de sorte qu’elle ne crée jamais de frustration une fois le pli pris.

Prise en main Vivitek Qumi Q38

© Vivitek

Android oblige, on a ici la possibilité d’installer de très nombreuses applications. Dommage que le Q38 n’intègre pas la boutique Google Play et ses millions d’applis. Heureusement, si vous ne trouvez pas votre bonheur sur celle du Qumi, il est toujours possible d’ajouter vous même des applications, en installant leur fichier .apk. Le fabricant a préchargé plusieurs app bien pratiques pour gérer les fichiers, streamer des vidéos, etc.

Prise en main Vivitek Qumi Q38

© Vivitek

Il est donc possible de profiter pleinement du picoprojecteur sans brancher quoi que ce soit dessus. Avec des applis comme Molotov, Netflix ou YouTube, vous pourrez par exemple regarder la télévision, des séries ou des vidéos simplement avec une connexion internet. En connectant une manette, vous avez aussi la possibilité de jouer à des jeux, et même d’installer des émulateurs pour les amateurs du genre. Les ports USB et le lecteur de carte microSD à l’arrière permettent quant à eux de lire des fichiers vidéo, à l’aide d’applis comme Kodi, MX Player ou VLC, pour ne citer que les plus connues.

De plus, si vous disposez d’une bonne connexion Internet, vous pourrez également mettre à profit le mode miroir, afin de retrouver une duplication de l’affichage de votre smartphone ou de votre ordinateur directement sur le projecteur.
Enfin, la batterie intégrée offre une autonomie de deux heures pleines. Certes, cela ne vous permettra pas de visionner un film particulièrement long. Mais à l’usage, cela s’avère largement suffisant pour la grande majorité des situations où vous aurez à utiliser l’engin sans le relier à une prise.

La qualité d’image

L’une des questions qui se posent avec un produit comme le Q38 est : peut-il remplacer un vidéoprojecteur classique ? Toutes les qualités de l’appareil seraient évidemment vaines si le petit projecteur n’assurait pas du côté du rendu vidéo. Heureusement, il ne démérite pas de ce point de vue. En clair, il ne faut pas vous attendre à la même qualité de rendu que celle délivrée par un grand modèle Full HD. L’image du Q38 manque comparativement d’un peu de piqué. De même, on pourra reprocher à la colorimétrie de ne pas toujours sembler fidèle, notamment du côté des rouges. Néanmoins, la prestation d’ensemble reste assez convaincante puisque la finesse d’affichage demeure un cran au-dessus de celle des picoprojecteurs concurrents en 720p. Quant au rendu des couleurs, il se montre tout de même correct dans l’absolu.
Passons maintenant au point faible traditionnel des picoprojecteurs, à savoir leur luminosité. Celui qui nous intéresse ici propose tout de même une luminosité de 600 lumens. Une valeur là encore honnête. Si vous ambitionnez de projeter dans une pièce assez éclairée, il faudra vous contenter d’une image d’environ 40 à 50 pouces. En revanche, dans un endroit sombre, le Q38 délivre sans problème une belle image pouvant monter jusqu’à 130 pouces de diagonale.

Prise en main Vivitek Qumi Q38

© Fahim Alloul / LaboFnac

Conclusion

À l’heure du choix, il n’est vraiment pas difficile de vous recommander le Qumi Q38 de Vivitek. L’appareil n’est certes pas parfait, avec une image qui manque légèrement de piqué, des couleurs pas toujours fidèles ou encore des haut-parleurs assez anecdotiques. Mais ces défauts sont loin d’être rédhibitoires, surtout pour un picoprojecteur. L’appareil compense en effet ces petits ratés par une excellente versatilité à l’usage. D’abord parce qu’il est compact au regard de ses capacités. Vous pourrez ainsi l’utiliser facilement où que vous soyez, tant que vous avez un mur blanc dans les parages. Ensuite, il sait aussi se rendre utile chez vous, dans votre chambre ou salon. Toutefois, pour en profiter pleinement, mieux vaut tout de même s’en servir dans une pièce assez sombre. On apprécie aussi la présence d’Android, qui permet non seulement de lire des vidéos depuis une clé USB ou un disque dur, mais aussi d’accéder à des contenus en Wi-Fi, sans avoir à brancher quoi que ce soit sur le produit.

A partir de 549€00 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.