LaboFnac

Test Labo du Canon G7X Mark III : un compagnon de voyage idéal ?

canon g7x III

Le Canon PowerShot G7X III est certainement l’un des meilleurs compacts expert dans sa catégorie de prix. Il bénéficie d’un design léché et d’une prise en main sûre, le tout dans un format qui le destine à se glisser dans une (grande) poche pour le dégainer à tout instant. Amélioré grâce à l’incorporation du processeur d’image DIGIC 8, le G7X III voit ses performances en rafale et en vidéo faire un bond. Il profite toujours par ailleurs d’une optique zoom 4,2x très lumineuse. Ses capacités de recadrage sont convaincantes au 50 et au 70 mm, mais il faudra se passer de la possibilité d’effectuer de forts recadrages aux focales 28 et 85 mm. La restitution des détails, pour ce type d’appareil, est bonne, que ce soit en situation de basse luminosité (500 Lux) ou de très basse luminosité (250 Lux). Un portrait qui en fait un appareil de voyage très intéressant.

Note technique du Labo

  • - Beau produit et bonne ergonomie
  • - Zoom lumineux
  • - Bonnes performances grâce au DIGIC 8
  • - Capacités de recadrage limitées au 28 et au 85 mm

A partir de 597€84 sur Fnac.com Acheter

C’est en juillet dernier que Canon a décidé de lancer deux nouveaux appareils compacts experts : les G5X II et G7X III. C’est ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui, et dont voici le test complet.

Il peut être délicat de se repérer dans la gamme de compacts experts de Canon, et une piqure de rappel ne semble pas superflue. La gamme se compose donc d’un modèle premium, le G1X III, qui se distingue notamment par l’intégration d’un viseur OLED de 2,36 mégapixels. Vient ensuite le G3X et son zoom 25x, qui plaira à ceux qui cherchent à photographier de très loin, mais devront composer avec un encombrement plus important.

canon G7X III

Canon G7X III © Labo Fnac

À partir du G5X II, les appareils gagnent largement en compacité, ce dernier affichant un zoom x5 au format pancake, tandis qu’un viseur rétractable est intégré au produit, un peu à la façon de ceux des Sony rX100. Le G7X III, qui nous intéresse ici, se débarrasse quant à lui du viseur et opte pour un zoom 4,2x, mais toujours à grande ouverture. Enfin, le G9X est le plus abordable de ce catalogue, avec un écran qui ne pivote pas, et une interface des plus simples.

Pour les présentations, ce PowerShot G7X Mark III embarque donc un capteur 1 pouce de 20 Mpx et se distingue par l’intégration du processeur DIGIC 8, déjà croisé maintes fois sur des produits récents de la marque. Ce processeur permet de booster les performances de l’appareil, qui propose désormais l’enregistrement vidéo en 4K UHD à 30 i/s, ou encore une rafale à 20 i/s contre 8 i/s (sans suivi AF) sur le modèle précédent. Avec le suivi AF, l’appareil passe de 5,4 i/s à 8 i/s. Notez aussi l’apparition d’un obturateur électronique au 1/25 600 s.

Pour en revenir à la vidéo, Canon s’initie à ce que l’on aimerait croiser maintenant régulièrement sur des appareils destinés à des vidéastes en herbe : la possibilité de réaliser du live streaming directement sur YouTube. Une prise casque fait aussi son apparition.

Le design et la prise en main

L’appareil ressemble en tous points à son prédécesseur, et ce dans les moindres détails, qu’il s’agisse des cerclages rouges autour des molettes, ou de la légère poignée qui aide à la prise en main. On note la présence de grip sur tout le tour de l’appareil, ce qui offre un peu de sûreté dans la prise en main. Il est de toute façon très facile à transporter et manipuler, grâce à ses dimensions de 105,5 x 60,9 x 41,4 mm et son poids annoncé à seulement 304 grammes avec batterie et carte mémoire.

canon G7X III

Canon G7X III © Labo Fnac

L’écran est inclinable et conserve une taille de 7,5 cm (3 pouces), ainsi qu’une définition de 1.040.000 points. Il est installé sur charnière et peut pivoter à 180° pour ceux qui souhaitent s’essayer aux selfies. Un atout qui intéressera aussi les adeptes de la vidéo. Contrairement à certains compacts experts de la gamme, le G7XIII ne propose pas de visée oculaire électronique.

canon G7X III

Canon G7X III © Labo Fnac

L’appareil s’avère donc équipé d’un zoom très compact pour un encombrement minimal. Ce zoom se déploie par le biais d’un bouton électronique situé sur le dessus de l’appareil, mais il est aussi possible de le faire depuis la bague de l’objectif. Le flash se déploie grâce à un bouton mécanique, situé au-dessus de la prise microphone.

canon G7X III

Canon G7X III © Labo Fnac

On apprécie la présence d’un bouton d’accès direct vers la connexion Wi-Fi, qui fait entrer cet appareil dans l’ère du partage rapide vers un smartphone. Vos posts Instagram n’en seront que plus rapides. Comme mentionné précédemment, il est aussi possible de faire du live streaming directement sur YouTube à condition de créer un identifiant Canon.

canon G7X III

Canon G7X III © Labo Fnac

On relève l’apparition d’une nouvelle prise jack qui permet de brancher un microphone externe. Bonne nouvelle : le microUSB vieillissant est abandonné pour un port USB Type C. On y trouve aussi un connecteur micro-HDMI (type D).

Enfin, l’autonomie est assurée par une batterie NB-13L censée offrir, d’après le constructeur, une endurance de 265 vues environ.

La résolution

Le Canon PowerShot G7X Mark III est donc équipé d’un capteur CMOS empilé de type 1,0 à 20,1 millions de pixels. Il est associé au processeur DIGIC 8, qui lui offre donc des performances attendues pour 2019, notamment avec une rafale largement réévaluée (20 i/s contre 8 i/s).

En matière de résolution, les résultats obtenus sont inégaux selon les focales. Au 28 mm, les capacités de recadrage de l’appareil (sans dégradation visible de la qualité d’image) sont de 34 % seulement, c’est-à-dire qu’il faudra conserver les deux tiers de l’image pour ne pas voir la qualité d’image se réduire un peu. Difficile alors d’isoler un oiseau dans le ciel, par exemple, pour en faire un agrandissement. Bien que le zoom optique le permette au moment de la prise de vue, les capacités de recadrage limitées laisse peu de latitude après-coup.

Justement, les capacités de recadrage s’améliorent avec l’augmentation de la focale, et le G7X III propose ainsi 67,5 et 65 % de recadrage possible au 50 et au 70 mm, ce qui permet donc de largement rogner les images au besoin. Au 85 mm, l’appareil est en revanche moins convaincant avec 42 % de recadrage autorisé.

La restitution des détails

Pour évaluer la sensibilité, nous soumettons notre scène test aux appareils photo afin d’évaluer leur niveau de restitution des détails en situation. Cette scène test se compose de modules avec différentes matières, textures et couleurs, tandis que la situation choisie correspond à un niveau d’éclairement moyen/basse luminosité (500 Lux), équivalent à celui d’un salon en lumière tamisée (éclairage confortable pour lire).

canon g7x III

Restitution des détails à 500 Lux © Labo Fnac

canon g7x III

Restitution des détails à 500 Lux © Labo Fnac

Et le Canon PowerShot G7X III s’est montré doué dans cette situation. Si l’on n’atteint évidemment pas le niveau de détails des produits les plus performants du marché, ce compact reproduit les différentes matières de notre scène test avec beaucoup de justesse (tissus, minéraux, végétation…), ce qui nous conforte dans notre idée qu’il est à la fois un compagnon de voyage pratique, mais aussi un produit du quotidien bon à tout faire. Sa grande ouverture permet même de s’essayer à quelques portraits (cf : photographie de chat dans la galerie d’images).

canon g7x III

Restitution des détails à 250 Lux © Labo Fnac

canon g7x III

Restitution des détails à 250 Lux © Labo Fnac

Nous évaluons également les appareils en situation de très basse luminosité (250 Lux), équivalent à un salon très tamisé, ou une lumière du crépuscule. Et le G7X n’a pas à rougir de ses performances puisque la restitution des détails est très similaire à celle obtenue à 500 Lux. Vous pourrez donc conserver votre G7X avec vous une fois le soir venu.

Qualités optiques

Pour parler un peu optique, ce PowerShot G7X III embarque un zoom 8,8 à 36,8 mm (équivalent 35 mm : 24 à 100 mm), ce qui représente un zoom optique 4,2x. Un zoom électronique supplémentaire permet de monter à 8,4x. L’ouverture est variable entre f/1,8 à f/2,8. La construction de cette optique repose sur 11 éléments répartis en 9 groupes, dont 1 lentille avec deux surfaces asphériques, 1 lentille UA avec une surface asphérique, 1 lentille avec une surface asphérique et 1 lentille en verre UD.

Si on ne relève pas de défaut optique majeur sur cet appareil, il nous faut toutefois pointer une tendance aux aberrations chromatiques, notamment au 28 mm. Les plus pointilleux d’entre vous pourront passer par une retouche logicielle pour les atténuer au besoin.

La vidéo

On le disait lors de la présentation de l’appareil : le processeur DIGIC 8 ouvre la porte de la vidéo 4K UHD à cet appareil. Celui est donc capable de filmer en 4K à 30 images par seconde, avec une durée d’enregistrement de 10 minutes par rush. L’appareil offre aussi de la captation Full HD jusqu’à 120 images par seconde.

Galerie d'images

  • canon G7X III

    © Labo Fnac

  • canon G7X III

    © Labo Fnac

  • canon G7X III

    © Labo Fnac

  • canon G7X III

    © Labo Fnac

  • canon G7X III

    © Labo Fnac

Conclusion

Le Canon PowerShot G7X III est certainement l’un des meilleurs compacts expert dans sa catégorie de prix. Il bénéficie d’un design léché et d’une prise en main sûre, le tout dans un format qui le destine à se glisser dans une (grande) poche pour le dégainer à tout instant. Amélioré grâce à l’incorporation du processeur d’image DIGIC 8, le G7X III voit ses performances en rafale et en vidéo faire un bond. Il profite toujours par ailleurs d’une optique zoom 4,2x très lumineuse. Ses capacités de recadrage sont convaincantes au 50 et au 70 mm, mais il faudra se passer de la possibilité d’effectuer de forts recadrages aux focales 28 et 85 mm. La restitution des détails, pour ce type d’appareil, est bonne, que ce soit en situation de basse luminosité (500 Lux) ou de très basse luminosité (250 Lux). Un portrait qui en fait un appareil de voyage très intéressant.

Note technique du Labo

A partir de 597€84 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

  • Erick Stirling

    Très bel appareil, qualité compte tenu de sa taille, excellente, le seul bémol, le zoom est un nid à poussière…. j’ai fait changer ce dernier trois fois et à chaque fois quelques semaines plus tard encore de la poussière derrière la frontale. Je suis un professionnel vidéo ( agence CAPA) et très attentif à mon matériel. J’ai du payer le dernier zoom car le service après-vente de canon a refusé de le prendre en charge. 🙁
    J’ai fini par le mettre à la poubelle, non sans amertume.
    Cordialement.

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.