LaboFnac

Prise en main du Panasonic Lumix TZ200 : toujours aussi polyvalent

Panasonic Lumix TZ200

Le Panasonic Lumix DC-TZ200 succède à un très apprécié TZ100, et une première prise en main semble guider ce nouveau modèle vers le succès de son aîné. Les évolutions ergonomiques sont très minces - tout juste des ajustements dira-t-on - tandis que la marque a par contre revu sa formule optique pour proposer plus de zoom (avec stabilisation), mais moins de lumière. Un choix discutable, mais qui se justifie visiblement par un vrai souhait du public. Soit. Le TZ200 est en tout cas un produit parfaitement adapté au quotidien, se glissant dans n'importe quelle poche, et proposant des clichés convaincants.

Il n’y a pas que le GX9 qui a eu droit à une balade en Harley Davidson. Le Panasonic Lumix TZ200 était lui aussi de la partie, et il nous avait également accompagnés pendant quelques jours lors du Mobile World Congress, lieu idéal pour tester un appareil photo dans des conditions “difficiles” de salon. Alors, quelle impression a-t-il laissée ?

Qui es-tu, Lumix TZ200

Le Lumix DC-TZ200 est un compact équipé d’un capteur CMOS de type 1 pouce et de 20,1 mégapixels. Il est stabilisé sur 5 axes grâce au système Hybrid O.I.S, et capable d’une mise au point à 3 cm. Il embarque un zoom optique x15, équivalent d’un 24-360mm, en lieu et place du zoom x10 du TZ100, avec une ouverture comprise entre f/3.3 et f/6.4. Le produit s’équipe du système AF DFD (Depth From Defocus) avec 49 collimateurs capable de faire la mise au point en seulement 0,1 seconde.

Panasonic TZ200

© Romain Challand / LaboFnac

Le TZ200 est équipé d’un viseur LVF (Live View Finder) de 0,21 pouce, qui offre une résolution de 2330K points, et un écran arrière de 3 pouces avec un système de commande tactile et une résolution de 1240K points. Pas de révolution en vidéo, le TZ200 propose de l’enregistrement 4K (3840×2160 pixels) à 30/25p. Les vidéos Full HD sont possibles à 100 ips, ainsi que des fonctions Time Lapse et Stop Motion.

Un produit presque inchangé

TZ signifie Travel Zoom. Et l’appareil de Panasonic se montre effectivement compact et passe-partout. Ses dimensions sont de 111,2 x 66,4 x 45,2 mm, et son poids atteint environ 340 grammes avec batterie et carte mémoire. Le voilà facilement glissable dans une poche de manteau, ce qui a été le cas pendant nos escapades, ou tout simplement tenu à la main grâce à la petite dragonne intégrée.

Si vous regardez un TZ100 et un TZ200, les différences ne sautent pas aux yeux. D’ailleurs, le placement des différents boutons (sélecteur de mode, déclencheur, enregistrement vidéo…) est tout à fait similaire. Les seules différences proviennent d’un petit grip ajouté à l’avant, tombant sous les doigts, et qui sert à une prise en main plus sereine du produit. Le viseur a quelque peu évolué en passant de 1,16 million à 2,33 millions de points.

panasonic tz200

© Romain Challand / LaboFnac

Désolé pour ceux qui adorent ça, mais l’écran du TZ200 n’est malheureusement pas orientable et il faudra se contenter de le regarder de face, mais il est au moins tactile. Pratique pour naviguer dans les menus, d’autant que les touches sont petites.

panasonic tz200

© Romain Challand / LaboFnac

Rappelons que Panasonic a fait le choix d’intégrer un zoom x15 dans ce produit, offrant une plage focale allant de 24 à 360 mm, quand le TZ100 se contente un zoom x10 et d’une plage focale de 25 à 250 mm. Lorsqu’on déploie les deux zooms, il est amusant de constater que le zoom x15 est à peine plus long. Au passage, le zoom est assez rapide lorsqu’il s’agit de se déployer, mais il faudra compter plus de 5 secondes pour qu’il se range lorsqu’on se décide à éteindre l’appareil. C’est un peu long.

panasonic tz200

© Romain Challand / LaboFnac

Bref, le Panasonic Lumix TZ200 est un produit adapté aux aventures quotidiennes. Son format compact en fait donc un produit transportable partout, mais attention tout de même à ne pas lui faire vivre trop d’aventures puisqu’il n’est pas tropicalisé.

Moins de lumière, plus de zoom

L’avantage quand on a le GX9 et le TZ200 en même temps, c’est qu’on peut faire des comparaisons faciles. Mais l’inconvénient, c’est aussi qu’on ne peut s’empêcher d’en faire, même quand il ne faudrait pas. Parce qu’on remarque tout de suite que le TZ200 n’a pas tout à fait la même approche que le GX9, que les contrastes sont moins marqués, les détails moins fins, et les couleurs un peu moins chaleureuses. Les clichés laissent alors une impression un peu… terne.

panasonic tz200

© Romain Challand /LaboFnac

Mais c’est assez injuste. Car, rassurez-vous, le TZ200 se base donc sur le même capteur que le TZ100. Alors globalement, les clichés produits par l’appareil seront similaires à ce que le TZ100 peut faire. Sauf que cette fois, les utilisateurs – et ils sont visiblement nombreux à le demander – pourront compter sur un zoom x15. À ce sujet, nos clichés à main levée et à fond de zoom sont tout à fait convaincants grâce à la stabilisation. En poussant le vice avec le zoom x30, on perd évidemment pas mal de détails, mais la performance reste belle.

panasonic tz200

© Romain Challand / LaboFnac

L’inconvénient de cette nouvelle optique réside dans sa luminosité en baisse, ce que nous ne sommes pas seuls à lui reprocher. Effectivement, lorsque nous avons eu à utiliser le TZ200 par faible luminosité, le produit s’est montré un peu moins vaillant que nous l’espérions. Il s’agira maintenant de voir cela par un passage en laboratoire.

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

  • panasonic tz200

    © Romain Challand

Conclusion

Le Panasonic Lumix DC-TZ200 succède à un très apprécié TZ100, et une première prise en main semble guider ce nouveau modèle vers le succès de son aîné. Les évolutions ergonomiques sont très minces - tout juste des ajustements dira-t-on - tandis que la marque a par contre revu sa formule optique pour proposer plus de zoom (avec stabilisation), mais moins de lumière. Un choix discutable, mais qui se justifie visiblement par un vrai souhait du public. Soit. Le TZ200 est en tout cas un produit parfaitement adapté au quotidien, se glissant dans n'importe quelle poche, et proposant des clichés convaincants.

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.