LaboFnac

Test du Canon EOS 200D : sans prétentions, mais pas sans arguments

200D canon

Lors de sa présentation, le 200D n'a pas fait une impression dingue, se présentant comme un produit d'entrée de gamme comme on en voit souvent. Pas de surprise donc, avant de mettre la main sur ce boîtier enthousiasmant. Pour un prix léger et un encombrement réduit, le Canon 200D s'impose comme un excellent appareil pour qui souhaite débuter dans la photographie reflex. Il affiche de belles performances générales, il est simple à appréhender, et accompagne l'utilisateur dans son apprentissage. Bref, le 200D est la preuve que les produits d'entrée de gamme de Canon ne sont pas pensés qu'en termes de faibles coûts de fabrication. Ils sont aussi faits pour plaire.

Note de la rédaction

  • - Bonne qualité d'image jusqu'à 1600 ISO
  • - Des menus explicatifs et allégés
  • - Un écran sur rotule et tactile
  • - Boîtier léger et compact (pour un DSLR)
  • - Présence d'un flash intégré
  • - Seulement 9 collimateurs AF

A partir de 473€70 sur Fnac.com Acheter

Le Canon 200D ne cache pas ses origines modestes, se présentant comme le remplaçant du petit Canon 100D. Mais entre temps, le boîtier a pris un peu de carrure, proposant une séduisante fiche technique.

Ergonomie et design

Simple coïncidence ou non, on essayait de se remémorer récemment si des boîtiers reflex étaient proposés en d’autres coloris que le noir. Le Canon EOS 200D répond parfaitement à notre question puisque la marque rouge propose aussi son produit d’entrée de gamme dans un coloris blanc ou argent. Une note colorée qui n’a pourtant rien de surprenant face à ce type d’appareil se destinant à un public large et débutant.

canon eos 200D

Car c’est bien à cette dernière catégorie que s’adresse le 200D, avec un véritable soin apporté à la simplicité. L’idée de la marque est donc d’offrir un appareil pratique et simple à prendre en main (menus simplifiés), avec un look moderne (finitions gris métallisé et noires), et facilement transportable grâce à des dimensions restreintes et un poids contenu (122,4 × 92,6 × 69,8 mm pour 456 grammes).

canon eos 200D

Pour autant, Canon ne fait pas que des concessions. Par exemple, le 200D embarque un écran sur rotule très pratique, qui permet de faire des petits selfies en le tenant du bout des bras (puisqu’il est léger) et qui est pilotable du bout des doigts puisque cette dalle est tactile. L’écran mesure 7,7 cm de diagonale et affiche 1,04 million de points.

canon eos 200Dcanon eos 200D

Certains diront que le viseur LCD Pentamiroir est un peu étroit, mais cela ne nous choque guère sur cet appareil d’entrée de gamme. Ce viseur couvre environ 95 % du champ, ce qui nécessitera de prévoir que l’image soit un peu plus grande que votre cadrage. On trouve autrement un flash rétractable sur le dessus de ce boîtier, avec griffe porte-accessoires, un port carte SD caché au niveau de la batterie, tandis que la connectique se compose d’une sortie vidéo (PAL/ NTSC) intégrée à l’entrée USB, d’un mini-connecteur de sortie HDMI, et d’une prise microphone externe (mini-prise stéréo 3,5 mm).

canon eos 200D

Revenons-en aux menus simplifiés qui font tant notre bonheur (ok, on exagère un peu). Globalement, ils sont au nombre de quatre, l’un servant les réglages de prises de vues (qualité d’image, AF, ISO, espace colorimétrique, etc.), un autre les réglages de lecture (protection des images, recadrage, redimmensionnage…), un pour les réglages fonctionnels (luminosité écran, formatage carte, langue, date, etc.) et un dernier pour les réglages d’affichage (qui sert simplement à activer ou non les aides à chaque menu). Un ensemble très basique qui sera aisément appréhendé par les plus novices.

canon eos 200D canon eos 200D

Qualité d'images

Là aussi, le 200D se montre plutôt surprenant, d’autant qu’il a été testé avec une optique somme toute basique : EF-S 18-55 mm f/4-5.6. Et pourtant, la qualité est au rendez-vous. D’abord, les images produites bénéficient d’un bon piqué et d’une bonne tenue des couleurs. La balance automatique des blancs est pertinente sous éclairage naturel, et certains trouveront à redire sous éclairage artificiel avec une légère teinte rouge. Mais il faut ouvrir l’œil.

canon EOS 200D

1/400s, f/8, ISO 100

canon EOS 200D

1/160s, f/8, ISO 160

La dynamique de ce capteur est très acceptable pour cette gamme, même en mode automatique – celui qui sera très certainement privilégié par ses utilisateurs. Rappelons que le 6D Mark II, présenté en même temps que ce 200D, n’avait pas laissé une impression aussi agréable dans ce domaine. Ce qu’on lui demande de faire, le 200D le fait bien.

canon EOS 200D

1/200s, f/5.6, ISO 800

canon EOS 200D

1/400s, f/7.1, ISO 100

Comme on s’y attendait, le produit faiblit par contre dans les conditions de faible luminosité, ce qui ne facilite pas toujours son utilisation à la nuit tombée ou plus généralement en intérieur. D’un autre côté l’optique 18-55 mm n’est pas la plus lumineuse, et une partie de ce problème peut être résolue avec un objectif à grande ouverture. La donnée immuable, c’est que les clichés atteignent leur limite à 1600 ISO environ, et on déconseille de monter plus au risque de trop dégrader la qualité d’image.

canon EOS 200D

1/250s, f/6.3, ISO 100

canon EOS 200D

0,3s, f/5, ISO 1600

Les débutants pourront aussi s’amuser avec les différents filtres. Il est possible d’opter pour plusieurs modes HDR, pour un filtre aquarelle, ou encore un filtre noir et blanc granuleux.

Rapidité et autofocus

Avec son processeur Digic 7, le 200D ne la joue pas petit bras en matière de réactivité. L’allumage est rapide, le déclenchement aussi, et que ce soit à la visée écran ou viseur. Ce qui est franchement agréable tant on a l’habitude des boîtiers de ce calibre plutôt longs à la détente. D’ailleurs, la rafale atteint 5 images par seconde, et c’est aussi plutôt bon. Nikon fait de même sur ses D4300 et D5600.

En matière d’autofocus, on est évidemment un peu déçu de devoir jongler avec seulement 9 collimateurs. Néanmoins, cet autofocus apparait suffisamment performant pour que nos clichés soient réussis. Il faut dire que Canon introduit ici du Dual AF Pixel. Avec les détecteurs de visage, il deviendra difficile de râter une mise au point mettant en scène des personnes.

La vidéo

Pour la vidéo, le 200D se contente de « peu », du moins si on regarde le boîtier avec un œil moderne. Car proposer de la Full HD à 60p, permettant donc de générer des ralentis x2, n’est pas l’apanage de tous les appareils d’entrée de gamme.

Les fonctions vidéo ne sont pas très poussées, bien qu’il soit possible de régler l’intervallomètre pour des vidéos en time-lapse. Notez que le boîtier intègre donc une prise microphone et que l’intégration de l’écran à rotule fait du 200D un appareil pratique pour les vlogeurs amateurs.

Conclusion

Lors de sa présentation, le 200D n'a pas fait une impression dingue, se présentant comme un produit d'entrée de gamme comme on en voit souvent. Pas de surprise donc, avant de mettre la main sur ce boîtier enthousiasmant. Pour un prix léger et un encombrement réduit, le Canon 200D s'impose comme un excellent appareil pour qui souhaite débuter dans la photographie reflex. Il affiche de belles performances générales, il est simple à appréhender, et accompagne l'utilisateur dans son apprentissage. Bref, le 200D est la preuve que les produits d'entrée de gamme de Canon ne sont pas pensés qu'en termes de faibles coûts de fabrication. Ils sont aussi faits pour plaire.

Note de la rédaction

A partir de 473€70 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.